ActualitéDistributionEurope

[E-commerce] Les infos essentielles: le m-commerce attendu en hausse de 91%, l’usage du mobile en magasins…

[tabs]

[tab title= »M-commerce en France: un marché attendu en hausse de 91% sur 2015″]

Woman using her mobile phone , city skyline backgroundLe marché français du m-commerce devrait presque doubler en 2015, d’après une étude commandée par RetailMeNot et réalisée par le Centre for Retail Research (CRR). Le volume d’affaires passerait de 3,7 à 7 milliards d’euros. La géolocalisation, les beacons et le paiement mobile sont les principaux éléments qui expliqueraient ce résultat, estime RetailMeNot. La France  occupe la troisième place sur le palmarès du m-commerce européen et a bénéficié de la 2ème plus forte croissance en 2014 (+129%).

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Pinterest préparerait un nouveau tour de table et un bouton « acheter » « ]

pin-it-pinterestPinterest est en passe d’ajouter un bouton « acheter » selon la presse américaine. Le Wall Street Journal rapporte que l’entreprise américaine serait en train de préparer la levée de 500 millions de dollars, ce qui ferait grimper sa valorisation à quelque 11 milliards de dollars contre 5 milliards de dollars en mai 2014. Re/code avance que le site s’apprête à insérer un bouton « acheter » afin de mettre les bouchées doubles sur l’e-commerce, rapporte l’AFP.

Pour rappel, en mai 2012, le géant japonais de l’e-commerce Rakuten y investissait 100 millions de dollars. En France, les marques se montrent plutôt attentistes, comme FrenchWeb le constatait en septembre. Lire : [Enquête] Pinterest, ça marche ?

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Les clients Neteven vont pouvoir vendre sur Tmall « ]

tmallLa société Neteven et Tmall Global (groupe Alibaba) viennent de nouer un partenariat dans le cadre duquel les marchands clients du premier vont pouvoir vendre en Chine sur la plateforme du second. « L’Europe est un marché stratégique clé pour Tmall Global. Notre but est d’aider les marques et distributeurs à adresser les consommateurs chinois qui apprécient fortement leurs produits», a commenté Shaoming Yang, dirigeant de Tmall Global Europe. Alibaba contrôlait 86% des ventes en ligne chinoises en 2014, selon iResearch.

Neteven vend aux marques l’accès à des sites de vente en ligne internationaux, dits généralistes, comme Zalando, Galeries Lafayette, Band Alley, Amazou ou eBay.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Le mobile particulièrement utilisé pour demander conseil une fois devant les rayonnages »]

32% des mobinautes français utilisent leur téléphone pour contacter un ami ou la famille afin de demander un conseil pendant un achat en magasin, d’après une étude du cabinet GfK. Cette étude publiée par ecommercemag.fr porte sur l’utilisation que font les consommateurs de leur smartphone lorsqu’ils sont en magasin. Elle a  été réalisée auprès de 25 000 mobinautes de 23 pays. La demande de conseil est l’activité la plus souvent évoquée, vient ensuite la prise en photo des produits (26%), puis la comparaison des prix (24%).

mobile-magasin

Au niveau mondial, 49% des acheteurs de 20 à 29 ans déclarent comparer régulièrement les prix via leur smartphone lorsqu’ils sont en magasin.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Partenariat entre Sarbacane Software et Prestashop »]

Sarbacane Software, éditeur de logiciels e-mailing, et PrestaShop, éditeur de logiciels open source pour l’e-commerce, ont noué un partenariat dans le cadre duquel PrestaShop intègre désormais nativement un module Sarbacane permettant aux e-commerçants de synchroniser les deux solutions.

« Sarbacane peut se préinstaller dans le back-office des e-commerçants. De son côté, Sarbacane a ajouté PrestaShop parmi les extensions de son logiciel e-mailing. Les e-commerçants peuvent donc dès maintenant synchroniser automatiquement les listes d’emails qu’ils détiennent dans leur boutique avec Sarbacane Desktop de façon à pouvoir facilement envoyer des campagnes emailing personnalisées et ciblées» précise Prestashop.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Le salaire médian des directeurs e-commerce en hausse de 7 à 10% »]

Les salaires des directeurs e-commerce et directeurs du digital ont progressé de 7 à 10% sur un an (entre 2013 et 2014), si l’on en croit l’édition 2015 de l’étude de Maesina, réalisée en partenariat avec le cabinet de conseil en rémunération Aon Hewitt. Les auteurs de l’étude estiment que cela est lié à la prise d’importance de ce type de fonction dans les grandes entreprises, en train d’opérer leur « transformation digitale ». Les personnes titulaires de ces postes intègrent progressivement les comités de direction, ce qui entraîne souvent une augmentation de leur rémunération. Le salaire médian annuel des « directeur e-commerce » est de 77 000 euros.

salaire-measina

On reste encore loin du niveau médian de salaire annuel d’un directeur marketing (104 200 euros) et d’un directeur de la communication (111 500 euros). Sur 2012-2013, c’était le salaire des commerciaux qui avait le plus augmenté.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »L’info en replay »]

    • Lipreplay-cassettepo Group investit un demi-milliard de dollars pour créer l’Alibaba indonésien. Ce conglomératva lancer une nouvelle plate-forme de vente en ligne : Matahari Mall. En savoir plus

 

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Les offres d’emploi dans l’e-commerce »]

[/tab]

[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This