ActualitéRetail & eCommerceServices

[e-commerce] Les news à ne pas rater : vente-privée joue le made in France, eBay livre dans la journée…

jack-ma

Connu pour sa forte personnalité, Jack Ma ne lésine pas sur les moyens pour venir à bout de ses objectifs. Le PDG du groupe chinois Alibaba a demandé à ses employés d’accélérer le pas pour imposer son service de messagerie Laiwang. Il exige, dans une note interne, que chacun de ses salariés recueille un minimum de 100 contacts externes sur l’application d’ici à la fin du mois de novembre sans quoi ces derniers pourront se voir sucrer leurs bonus.

L’objectif d’une telle opération est bel et bien de défier son principal concurrent, WeChat, qui dispose d’une avance encore confortable avec près de 400 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 100 millions à l’étranger, contre à peu près un million pour son rival. En permettant à tous deux d’effectuer des appels et d’envoyer des messages textes, les services sont en confrontation directe.

Pour faciliter l’adoption de Laiwang auprès d’un public le plus large possible, Jack Ma mise non seulement sur les plus de 25 000 employés que compte son groupe mais également sur une plus grande facilité d’intégration en laissant n’importe quel nouvel utilisateur se connecter directement avec ses identifiants Taobao, la plus grande marketplace chinoise. Alibaba souhaite en effet ne pas louper le coche de l’intégration mobile à l’heure où les usages se déplacent de plus en plus sur ce support.

[A lire également : Comment le Chinois Alibaba s’américanise].

Amw3VCWXa8

Vente-privée se lance ce jeudi dans la vente de produits « made in France ». Baptisé « Miam Miam », l’offre disponible directement sur le site du e-commerçant proposera des produits issus des régions françaises et d’une vente directe entre consommateurs et producteur.

« Il s’agira de proposer tous les trois jours, puis très vite tous les matins, la vente de produits du terroir d’un petit producteur français sur un modèle mettant en relation de manière directe un producteur et les consommateurs » selon Jacques-Antoine Granjon, PDG et fondateur.

Avec une nouvelle offre disponible tous les deux ou trois jours, il espère ainsi proposer des tarifs entre 40% et 50% en deça de ceux traditionnellement pratiqués pour cette catégorie de produits.

ASOS-e-comerceUne baisse de 1% du taux de retour (c’est à dire des retours d’articles de la part de consommateurs insatisfaits) entraîne une économie de 10 millions de livres (11,7 millions d’euros) pour ASOS, le e-commerçant britannique spécialisé dans l’habillement, a fait savoir son PDG Nick Robertson.

Alors que le groupe a affiché un chiffre d’affaire de 769,4 millions de livres (plus de 900 millions d’euros) en hausse de 39% sur un an, celui-ci souhaite poursuivre son expansion internationale.

Disposant déjà de sites internet spécialement dédiés pour le Royaume-Uni (son marché d’origine), la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et même les États-Unis ou l’Australie, il s’est lancé en Chine ce mois-ci et compte continuer sur sa lancée. « En fin de compte, nous voulons être présent sur autant de marchés que nous le pouvons » a reconnu M. Robertson mercredi sur CNBC.

Pour assurer son développement, l’entreprise a annoncé hier un investissement de 110 millions de livres (128 millions d’euros) sur deux ans pour renforcer sa logistique.

Fondée en 2000, la société dessert 190 pays depuis sa plateforme de stockage située au Royaume-Uni et affirme avoir 6,3 millions d’utilisateurs inscrits.

ebay-now

Le géant américain du e-commerce a lancé « eBay Now », un service permettant aux clients d’être livrés le jour même.

Bien entendu, tous les produits vendus sur la plateforme ne sont pas éligibles à l’offre. Seuls ceux proposés en collaboration avec les entreprises pour lesquelles un accord à été noué pourront en bénéficier à condition que le consommateur ait passé sa commande avant une certaine heure.

Le programme a déjà fait ses premières armes mardi à Chicago en collaboration avec Best Buy notamment. Pour ce faire, les habitants de la ville doivent avoir un panier d’achat supérieur à 25 dollars et s’acquitter de 5 dollars de frais. 25 agglomérations devraient au final être desservies par ce service d’ici 2014, dont Londres, qui sera la première ville européenne, dès l’année prochaine.

Avec près de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires pour les marchands partenaires et une croissance de 27% par rapport à 2012, le cashback est en pleine expansion en France selon une étude du SNMP (Syndicat National du Marketing à la Performance) et de l’IAB ( Interactive Advertising Bureau).

Pour 75% des internautes sondés, cette procédure d’achat serait même un critère décisif.

[Lire notre article : Cashback : + 27% de croissance en 2013]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Un commentaire

  1. Concernant l’actualité de Ebay Now, il est aussi pertinent de signaler qu’Ebay a fait l’aquisition cette semaine de la société anglaise Shutl, spéciliste de la livraison à domicile dans la meme journée. Lancé au RU en 2009, la société a récemment étendu son service aux US. http://shutl.com/blog/shutl-ebay/

[e-commerce] Les news à ne pas rater : vente-privée joue le made in France, eBay livre dans la journée…
RH: la startup Elevo lève 1 million d’euros pour sa plateforme de suivi des collaborateurs
[DECODE] La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?
Weeby, SynLab, CCMSA : focus sur les offres d’emploi du jour
La Libra n’est « pas la bienvenue en Europe »
Orange vend sa filiale en difficulté au Niger
licorne
La Chine compte désormais plus de licornes que les Etats-Unis
Copy link