ActualitéComData Room

[E-publicité] Les infos essentielles: 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014 en France, +12% pour les budgets SEM…

[tabs]

[tab title= »Publicité en ligne : 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France »]

Woman using her mobile phone , city skyline backgroundLe marché français de la publicité en ligne a généré près de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France en 2014, soit une hausse de 4% par rapport à 2013, selon une étude réalisée par PwC pour l’Observatoire de l’e-pub du SRI, en partenariat avec l’UDECAM. Avec un tel niveau, le numérique devient le second média le plus important en termes de dépenses publicitaires en cristallisant 25% des investissements média, juste derrière la télévision (27%), et devant la presse (24%) pour la première fois.

Parmi les fortes évolutions constatées : la montée en puissance du mobile qui enregistre une croissance de 77% des dépenses publicitaires, à 407 millions d’euros nets. Aussi, les achats en programmatique ont atteint 195 millions d’euros (+66%).

« Le digital fait preuve de sa maturité et se structure durablement autour de ses leviers de croissance, mobile, vidéo et programmatique. Au regard des niveaux d’investissements digitaux en Allemagne, en UK et aux US, la publicité digitale en France a encore un fort potentiel de développement » estime Arthur Millet, président du SRI.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Les budgets SEM en hausse de 12% »]

Les budgets dédiés au SEM (search engine marketing) ont augmenté de 12% sur un an au quatrième trimestre de 2014 selon le dernier Global Digital Advertising Report qu’Adobe vient de publier. Un chiffre qui monte à 17% en Europe.

Il ressort également que le taux de clic (CTR) est en hausse de 19%, au niveau mondial, sur les liens sponsorisés de Google, entrainant une hausse de 8% du coût par clic (CPC) sur la même période.

Sur Facebook cependant, les impressions organiques (qui recensent le nombre de vues par publication) ont baissé de 32% sur un an selon l’étude. Dans le détails, le format texte enregistre une baisse de 60% sur le trimestre – notamment à cause d’un changement dans l’algorithme, selon Adobe – alors que les publications vidéos se stabilisent, et restent de loin le format le plus performant en termes d’impression.

graph
Source: Global Digital Advertising Report Adobe Digital Index Q4 2014.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Le chiffre : 63% »]

saut-course-challenge63% des professionnels du marketing prévoient de dépenser davantage en « native advertising » dans les prochaines années, selon une étude de l’ANA (Association of National Advertisers) réalisée auprès de 127 marketers au quatrième trimestre. En dépit de cette hausse continue, ce format ne représente que 5% des budgets publicitaires à l’heure actuelle.

Malgré tout, l’association met en garde le secteur : « les consommateurs doivent être en mesure de faire la différence entre une publicité native et un contenu éditorial. (…) Les marketers ont la responsabilité d’être transparent pour maintenir la confiance, et ils doivent jouer un rôle moteur dans la collaboration avec les éditeurs pour assurer une divulgation appropriée (une mention légale appropriée, ndlr) » explique Bob Liodice, le président de l’ANA.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Replay: Insign rachète Visuamobile »]

visuamobileInsign annonce l’acquisition de Visuamobile, une agence spécialisée dans le conseil et la stratégie sur mobile. Fondée en 2008 par Jérémie Engel et Luc Veuillet, cette dernière revendique la création de plus de 200 applications en cinq ans, pour un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros en 2013. L’agence compte notamment 20 Minutes, France Télévision ou encore Le Parisien parmi ses clients. Au-delà des médias, American Express, ou BNP Paribas (également actionnaire) font partie des références. (article original).

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Replay: Tradedoubler rachète Adnologies »]

tradedoublerTradedoubler, spécialisé dans le marketing à la performance, vient de racheter Adnologies, une société allemande qui développe des technologies pour le secteur de la publicité, notamment à des fins de reciblage : Demand Side Platform (DSP), Data Management Platform (DMP), Data Exchange (DX), Supply Side Platform (SSP)… Elle édite également des outils de création de contenus vidéo. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Fondée en 2006 et basée aujourd’hui à Hambourg, Adnologies revendique plus de 1 400 marques dans son portefeuille clients. Lancée en 1999, Tradedoubler est une régie d’affiliation qui compte plus de 2 000 annonceurs pour un réseau de 140 000 sites éditeurs en Europe. (article original)

[/tab]

[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
atelier-platform

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This