ActualitéBusinessMedia

[Ebooks] Kobo s’offre la société montpelliéraine Aquafadas

Le spécialiste des liseuses Kobo vient d’annoncer, dans le cadre de la foire du livre à Francfort, qu’il venait de faire l’acquisition de la plateforme française Aquafadas, rapporte Techcrunch. Le montant et les termes de l’opération restent pour le moment inconnus.

Grâce à cette acquisition, le canadien Kobo, récemment racheté par le groupe Rakuten, compte renforcer les contenus disponibles sur ses e-readers, qui compteraient près de 10M d’utilisateurs à travers 190 pays.

Fondée en 2004, la société Aquafadas dispose de bureaux à Montpellier, Paris ainsi qu’à New York. La start-up développe des solutions pour l’édition numérique sur tablettes, smartphones, et des logiciels de création de contenus en HTML5. Aquafadas se présente également comme le spécialiste de la bande dessinée numérique avec la solution AveComics.

Grâce à la plateforme Aquafadas, Kobo devrait notamment développer une offre rich média comprenant : magazines, documents universitaires, bandes dessinées ou encore livres pour enfants.

En juin dernier, Aquafadas avait lancé une toute nouvelle mouture de son service Digital Publishing System. Cette V2 propose notamment un outil qui permet d’exporter les contenus au format ePub3.

Dans le même temps, Kobo a annoncé que sa plateforme d’auto-édition Kobo Writing Life était désormais disponible en Français, Allemand, Italien et Portugais.

Pour rappel, l’enseigne la Fnac avait noué un partenariat avec la société Kobo, en octobre 2011, pour tenter de rivaliser avec la tablette Kindle d’Amazon, principal acteur sur le marché mondial des livres numériques.

2 commentaires

  1. Aquafadas une start up ? la boite existe depuis début 2006, plus toute jeune tout de même :)

  2. @ nico R. 6 ans ça reste raisonnable j’ai vu dans le figaro de cette année un classement des meilleurs start up avec amazon et google dans le top 10 !

Bouton retour en haut de la page
[Ebooks] Kobo s’offre la société montpelliéraine Aquafadas
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie A] Unkle lève 10 millions d’euros pour assurer les propriétaires et se porter garant des locataires
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France