ActualitéDistributionStart-up ConceptStartup de la semaine

[En Bref] Greenkub vise l’Europe, les nouvelles pousses de ParisTech, et les données TGV

[tabs]

[tab title= »Greenkub boucle son tour de table à 400 00 euros avec Anaxago »]
Capture d’écran 2015-02-12 à 15.28.13La start-up Greenkub, qui commercialise des modules en bois pour le jardin, a annoncé avoir bouclé un tour de table à 400 000 euros auprès du fonds d’investissement Newfund. Cette ouverture de capital doit permettre à la société montpelliéraine de financer son développement en Europe, avec notamment le recrutement de 80 commerçiaux, et l’implantation de son concept en Suisse et en Belgique. L’augmentation de capital a été réalisée avec la plate-forme de financement participatif Anaxago.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Trois nouvelles start-up à l’incubateur ParisTech Entrepreneurs »]

jeune-pousse-1024x763Services aux entreprise, bien-être et e-santé. Ce sont les trois secteurs du cocktail de start-up qu’a choisi l’incubateur Paris Tech Entrepreneurs.

  • Captain Leads est « une communauté d’entreprises qui échangent entre elles leurs intentions d’achats, permettant à chaque membre de trouver de nouveaux clients ».
  • Live Happier transforme, elle, la course à pied en un jeu en équipe. L’application mobile développée met à disposition des techniques de motivation pour faire courir tout le monde.
  • BatVoices est une application destinée à aider les malades à retrouver l’usage de la parole (patients laryngectomisés, muets, ou malentendants). Elle permet également de réaliser un diagnostic des maladies graves.

Les trois jeune-pousses seront hébergées dans les locaux de l’incubateur situé dans le 14e arrondissement de la capitale.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »La SNCF va ouvrir ses données TGV et tenter de rattraper son retard »]

logo-sncfA la suite de l’annonce de son nouveau plan digital, la SNCF a confirmé son intention de mettre à disposition des start-up et des géants du web ses données relatives à son activité TGV. La compagnie ferroviaire donnera un accès à ses API qui permettent aux développeurs de se connecter aux bases de données, peut-on lire sur LaTribune.fr. Objectif: faire payer les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) qui souhaiteraient y accéder pour les exploiter, et, à l’inverse, les rendre gratuites pour les start-up. La frontière entre petits et grands pouvant rapidement évoluer, la SNCF va aussi créer pour se protéger « un fonds d’investissement pour prendre des parts dans des start-up». Le fonds sera doté de 30 millions d’euros étalés sur trois ans.

[/tab]

 

[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This