A la uneActualitéArts et CulturesLes ExpertsObjets connectésTech

Entreprises, existerez-vous toujours en 2025?

Il est désormais évident, pour tous, que la vitesse à laquelle les informations critiques des entreprises sont collectées, traitées et analysées bat des records, notamment avec l’arrivée des capteurs et des objets connectés. Néanmoins, un grand nombre d’entreprises ne sont toujours pas prêtes aujourd’hui à profiter de ce nouveau phénomène. Pourquoi? C’est simple : elles ne disposent pas des moyens techniques suffisants.

Baby-boomers, Génération X, Digital Natives… Au final, nous faisons tous partie d’une même génération: celle de l’information. Les demandes formulées au quotidien aux entreprises sont cependant d’un nouveau genre, et ces entreprises doivent donc évoluer en conséquence pour adopter un modèle digital moderne quel que soit leur secteur d’activité.

Dans le secteur de la vente au détail, par exemple, plusieurs acteurs exploitent désormais les données clients à l’aide de nouvelles technologies d’analyse puissantes qui leur livrent des informations précieuses leur permettant de garder une longueur d’avance sur la concurrence en renouvelant constamment leurs gammes. Dans les industries de l’assurance et de l’automobile, les nouvelles technologies de télémétrie fournissent des informations grâce auxquelles les entreprises évaluent le comportement des conducteurs avec un degré de finesse jamais atteint. Ils mettent ensuite les résultats obtenus au service de la tarification des polices et de la conception des véhicules. De fait, les données sont ainsi exploitées par des entreprises de toutes tailles.

L’ampleur et la portée de cette évolution, catalysée par l’essor d’outils technologiques tels que le cloud computing, la mobilité, le Big Data ou encore les réseaux sociaux, est la plus importante jamais vue. La stratégie à adopter pour suivre cette révolution et gérer la transition est au cœur des discussions des conseils d’administration et des dirigeants de toutes les entreprises. De fait, celles qui se trouvent dans l’incapacité de suivre le rythme effréné de l’innovation sont plus vulnérables que jamais. Elles savent ce qu’ont ressenti les éditeurs de cartes et d’atlas lorsque les fabricants de smartphones ont commencé à intégrer une technologie GPS à leurs produits.

Serez-vous acteur du changement, ou le subirez-vous ?

Une récente étude EMC, réalisée auprès de 3 600 dirigeants du monde entier, a permis de définir les qualités essentielles qui permettront aux entreprises de prospérer, dans les dix prochaines années, au sein de cette génération de l’information. Deux réponses ont nettement émergé : la capacité à repérer de nouvelles opportunités de manière prédictive, et celle d’innover avec agilité. Dans le cadre de l’étude, les dirigeants ont également été invités à évaluer le degré de préparation de leur entreprise sur ces deux points. Et les différences sont plus que notables : si 62% du panel a jugé l’identification prédictive des opportunités très importante pour son entreprise, 12% seulement a répondu qu’elle en avait la capacité. Et seul 9% s’estime capable d’innover de façon agile.

L’enquête a par ailleurs fait apparaître trois autres qualités nécessaires pour rester compétitif à l’ère digitale : faire preuve de transparence et avoir confiance, offrir une expérience unique personnalisée, et opérer en temps réel.

Les entreprises qui ne seront pas en mesure de relever ces défis s’exposent à une longue zone de turbulences. Il faut rappeler que près de 90% des entreprises listées dans le classement Fortune 500 en 1955 n’existent plus aujourd’hui, ayant disparu au cours des 60 dernières années. Or le rythme des transformations à prévoir d’ici dix ans dans tous les secteurs industriels sera autrement plus rapide que celui des cinquante dernières années.

Les nouvelles technologies donnent le rythme…

… Et pourtant, l’adoption du cloud computing, d’appareils mobiles, des réseaux sociaux et autres technologies d’exploitation des données ne suffira pas, seule, à assurer la pérennité d’un modèle économique quel qu’il soit. Ces technologies sont uniquement des catalyseurs. Le Big Data et l’analyse peuvent aider une entreprise à identifier des nouvelles opportunités de manière prédictive. Le cloud computing peut aider les entreprises à atteindre davantage de personnes et à travailler de façon plus agile et efficace. Il est cependant très clair qu’une entreprise se doit d’adopter ces nouvelles technologies dans le cadre d’une stratégie digitale en phase avec son époque.

Il suffit de regarder l’exemple de GE et de son utilisation des objets connectés, fondée sur l’analyse via le cloud computing et le Big Data. Groupe américain emblématique, GE a en effet bien compris que les informations tirées de ses moteurs d’avion, par l’entremise des appareils connectés, constituent déjà en soi un produit de grande valeur – via un processus dédié, les moteurs obtiennent des données à grande échelle, que les clients de GE peuvent ainsi afin d’améliorer la fiabilité de leurs services, abaisser les coûts et générer des profits plus importants.

GE n’est pas la seule entreprise à faire preuve d’innovation. Il y a dix ans, les premiers citoyens lambda soucieux d’entretenir leur condition physique accrochaient un moniteur de fitness au revers d’une de leurs poches afin de compter le nombre de pas parcourus en une journée. Et aujourd’hui, les produits de marque Fitbit nous connectent au cloud pour nous livrer une mine d’informations personnalisées sur notre condition physique. Il y a dix ans, les montres se contentaient de donner l’heure. Aujourd’hui, l’Apple Watch nous permet de rester connectés avec nos amis et de faire des achats. Il y a dix ans, les jeans étaient seulement des pantalons. Aujourd’hui, Google et la marque Levi’s ambitionnent de s’allier pour mettre au point des vêtements interactifs permettant de piloter à distance des appareils informatiques.

Reste à savoir combien d’entreprises, dans les dix prochaines années, suivront l’exemple de GE et d’autres pionniers de cette génération de l’information, afin de satisfaire la demande de leurs clients.

[tabs]

[tab title= « A propos »]

David-Goulden-CEO-EMC-Information-Infrastructure

David I. Goulden est PDG d’EMC Information Infrastructure, depuis janvier 2014, la division de la Fédération EMC, qui comprend également VMware et Pivotal. Depuis qu’il a rejoint EMC en 2002, David Goulden a oeuvré pour faire des fusions/acquisitions, l’une des principales compétences d’EMC.

[/tab]

[/tabs]

Tags

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This