Data Room

(Entretien exclu) eDJing lance la première plateforme gratuite de streaming vidéo

Last Night a (e)DJ saved my life

Tout le monde a un jour été confronté à la même problématique : comment animer la soirée parfaite sans DJ à disposition ni la collection de disques qui va avec ?
Il y a toujours eu le fameux « système D », celui où le bon copain fan de musique se sacrifie aux platines pour passer la playlist idéale qu’il a méticuleusement préparée la veille dans son iPod. Il est grand temps de passer au système A.

L’accès à la musique en ligne et le développement de logiciels a depuis considérablement simplifié la tâche de l’animation de soirée : on trouve désormais de quoi faire un mix quasiment professionnel sans avoir décroché de Master option DJ grâce à des logiciels web ou mobiles de qualité ( Virtual DJ ou encore Electrobeats , lancé récemment par David Guetta – pour ne citer qu’eux).
En parallèle, les sites de streaming comme Deezer ou Spotify , qui proposent des milliers de titres en ligne, ont eux aussi révolutionnés les usages en terme de consommation de musique à domicile. Avec un simple accès à Internet, c’est tout un catalogue musical mondial qui est désormais accessible.

Mais encore faut-il avoir souscrit à un abonnement pour bénéficier de ces services en illimité sans qu’une voix off n’interrompe les festivités pour nous vendre du savon.
Sauf que lorsqu’on fait la fête, il n’y a malheureusement pas de temps de cerveau disponible !

eDJing mise sur la vidéo et part à la conquête de Deezer

Lancé le 27 octobre dernier lors de la Geek’s Live , la plateforme eDJing pourrait bien redistribuer la donne et devenir incontournable dans vos salons.
eDJing  existe depuis 2009 sous forme de logiciel et d’application mobile ( FunDJ , en partenariat avec Fun Radio) mais lance en effet cette semaine une interface qui pourrait rapidement accéder au Panthéon des « killer apps ».

« Ecoutez, mixez et partagez gratuitement des milliers de contenus musicaux et vidéos sur le web » : eDJing , dont la base de données est indexée sur YouTube, propose d’accéder gratuitement, en illimité, sans pub et depuis n’importe quel ordinateur à la plus grande discothèque du monde.

Une innovation de taille : il est désormais possible d’écouter de la musique et de regarder les vidéos qui vont avec, en créant son propre « webchannel » musical, à la manière d’un MTV personnalisé qui tournerait en boucle.
Une vraie valeur ajoutée « full screen » d’autant plus que la qualité n’est pas laissée pour compte : le site propose d’optimiser les titres en qualité HD pour un confort d’écoute optimal.

Mais le tour de force de l’interface ne s’arrête pas là : des platines virtuelles intégrées permettent automatiquement de mixer les chansons, des listes de lecture permettent la sauvegarde des playlists et des fonctionnalités de partage favorisent la recommandation.
eDJing  propose aussi ses propres playlists thématiques « prêtes à l’emploi » et des playlists partenaires. Mais le site propose aussi, et c’est une petite révolution, de pouvoir importer toutes les playlists déjà crées sur d’autres comptes (Deezer, Itunes…) directement sur son profil grâce à un simple outil connect.

La start-up devrait prochainement proposer des services premium associés et développer son business modèle par de la publicité non-intrusive.

Des fonctionnalités complètent couplées à une interface ludique et ergonomique disponible bientôt en plusieurs langues et sur mobile : eDJing devrait sans problème séduire le grand public et s’inscrire comme un outil incontournable des petites soirées entre amis.

Rencontre avec Jean-Baptiste Hironde, CEO d’eDJing.


Tags

Laure Decailly

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This