ActualitéMarketing & Communication

[Etude BE Europe] Tendances numériques des décideurs européens

Ipsos vient de publier un rapport analysant les comportements des décideurs européens, la « Business Elite ». Au total, entre février et juin dernier, près de 450 000 personnes ont été sondées, soit près de 60 000 entreprises à travers 17 pays. Cette étude consacre un chapitre très instructif relatif à leurs habitudes liées au numérique.

Tech, médias, réseaux sociaux… Voici les enseignements de cette étude:
TECH

  • 80% des sondés possèdent un smartphone.
  • 40% d’entre eux détiennent un BlackBerry, viennent ensuite les iPhones.
  • 29% disposent d’une tablette, pour la plupart des iPads (91%).
  • Les applications les plus téléchargées sur celles-ci sont des jeux!
RESEAUX SOCIAUX
  • 13 % des sondés visitent quotidiennement des réseaux sociaux.
  • 99% des interrogés ont entendu parler de Facebook. 63% sont membres de la plateforme.
  • Près de 80% des décideurs sondés connaissent LinkedIn, une large moitié l’utilisent.
  • LinkedIn est même devenu le site internet le plus visité par les leaders économiques en Europe. 
  • En revanche, Viadeo reste peu connu à l’échelle européenne. Seuls 9% des décideurs ont déclaré connaître cette plateforme, et à peine 4% d’entre eux en sont membres.
MEDIAS

  • Internet est considéré à 34% comme média pertinent pour l’actualité business, et à 32% pour les informations internationales, contre respectivement 17 et 9% pour la presse magazine.
Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Etude BE Europe] Tendances numériques des décideurs européens
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link