ActualitéBusiness

[Exclu] Atos s’offre l’éditeur de logiciels Blue Kiwi

Selon nos informations, Atos aurait récemment fait l’acquisition de l’éditeur de logiciels de réseau social d’entreprise Blue Kiwi. L’opération aurait été finalisée mercredi dernier et avoisinerait les 20 millions €.

Créé en 2007 par Carlos Diaz et Christophe Routhieau, Blue Kiwi Software s’est installé comme l’un des éditeurs clefs des logiciels de réseau social d’Entreprise. La solution de Blue Kiwi est proposée en mode SAAS et permet aux entreprises, à leurs collaborateurs, partenaires ou clients de partager leurs idées, leurs connaissances, leurs bonnes pratiques et travailler de façon conjointe.

Après une première levée de fonds réalisée auprès de Sofinnova Partners d’un montant de 4M €, puis une seconde levée de fonds de 4,7M $ auprès de Dassault Systèmes (3M €) et Sofinnova Partners (1,7M €), la société s’est développée outre-Altantique.

Atos, acteur international des services informatiques revendique un CA annuel de 8,5 milliards € et compte près de 74.000 collaborateurs répartis à travers 48 pays. Thierry Breton, PDG d’Atos Origin, entend éradiquer le courriel en interne d’ici 3 ans. Evoquant le domaine de l’entreprise, celui-ci avait notamment déclaré en février dernier que l’’e-mail n’était plus un outil approprié ».

La question est donc de savoir pourquoi Atos  a-t-il finalisé cette acquisition dans laquelle Dassault Systèmes a déjà investi…

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. Atos s’offre l’éditeur de logiciels Blue Kiwi pour 20 millions. Bonne nouvelle pour les concepteurs de réseaux Sociaux comme Entropic Synergies et les éditeurs comme Jamespot, Yammer, Jive et les autres …

[Exclu] Atos s’offre l’éditeur de logiciels Blue Kiwi
[Webinar] Summer Camp New Retail: Préparez votre rentrée
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Copy link