A la uneInvestissementsLes levées de fonds

Exclusif: 1001 Menus lève plus d’un million d’euros et part à l’assaut de l’Europe

1001 Menus accélère son développement, après une première levée de fonds  de 300 k€ en décembre 2012.

La start-up spécialisée dans la visibilité des restaurants sur internet annonce aujourd’hui une levée de fonds d’1,35 millions d’euros. Le tour de table a été mené aux trois quarts par Elaia Partners, et par les actionnaires historiques : L’Accélérateur, Frédéric Montagnon (Ebuzzing) et Jean-Marc Bouhélier (Photobox). Trois nouveaux business angels participent également au tour : Jacques-Antoine Granjon, Michel de Guilhermier (L’Accélérateur) et Gilles Samoun (Qualys Inc.).

La start-up avait levé 300 k€ en décembre dernier auprès de Kima Ventures et des premiers actionnaires.

Lancée en 2011, 1001 Menus développe une solution globale qui diffuse les informations régulièrement mises à jour ( cartes, menus, photos, horaires…). Un tableau de bord permet au restaurateur de publier et mettre à jour ses informations sur un site web, un site mobile et une page Facebook dédiée, en quelques clics.

1001 Menus, via son API, diffuse par ailleurs ces informations sur un réseau de 20 sites partenaires: PagesJaunes, 118218, 118000 et Nomao, Marmiton, Restopolitan etc…et accroît de fait sa visibilité.

La start-up revendique aujourd’hui une audience globale de 15 millions de visiteurs par mois sur l’ensemble des sites, et compte aujourd’hui 1000 clients sur la France.

XavierZeitounLe point avec Xavier Zeitoun, co-fondateur de 1001 Menus :

Frenchweb : Détaillez-nous l’offre 1001 Menus pour les restaurants ?

Xavier Zeitoun : Les restaurateurs ont un identifiant et un mot de passe, l’accès à une interface avec des statistiques, et un CMS propriétaire pour éditer les informations. C’est une gestion en SaaS, avec un abonnement fixe. L’offre moyenne est de 50 euros/mois.

Quel est le bénéfice pour le site partenaire ?

Le bénéfice pour le site-partenaire est de récupérer du contenu frais, que nous leur fournissons gratuitement, et du trafic en plus. De notre côté, nous mesurons l’audience avec un système de tracking sur tous les supports de référence.

Quel est le profil-type d’un client 1001 Menus ?

On adresse le marché dans son exhaustivité. Mais nous travaillons beaucoup avec des restaurants traditionnels, car ce sont eux qui sont intéressés à communiquer aujourd’hui, mais les traiteurs, les acteurs de la restauration rapide etc…
Les restaurateurs viennent au minimum 1 fois/semaine sur la plateforme. Tout dépend du rythme de la mise à jour de leurs informations et de leur statistiques.

Nous proposons aussi un service de réservation en ligne, sur lequel on envoie un questionnaire de satisfaction, dont les réponses intéressent naturellement le restaurateur.

En quoi êtes-vous différents de La Fourchette ?

La première différence c’est que nous n’avons pas de site vitrine, nous sommes BtoB uniquement. Notre positionnement c’est de palier à la multitude de sites liés à la restauration, où l’information n’est pas mise à jour régulièrement dans son ensemble. Nous estimons être complémentaires de la Fourchette.

A quoi va servir la levée de fonds ?

On va démarrer l’internationalisation en Europe principalement. Nous allons ouvrir 3 pays, à commencer par le Royaume-Uni, dans les 18 prochains mois.

Par quoi allez-vous commencer pour y arriver ?

On va d’abord traduire la plate-forme, ensuite recréer des réseaux de partenaires avec des sites locaux pour construire l’offre. Nous allons recruter un country manager par pays et une équipe commerciale en local.

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

7 commentaires

  1. Bravo, Xavier! Super consécrations après tout ce boulot! Mais il y en a encore, visiblement ;)

  2. Bien joué Xavier, bravo de la part de toute l’équipe Sellsy :-)

  3. Bravo à Xavier et à toute l’équipe! C’est une nouvelle qui fait du bien :)

Bouton retour en haut de la page
Exclusif: 1001 Menus lève plus d’un million d’euros et part à l’assaut de l’Europe
Pourquoi LGO, la plateforme crypto de Frédéric Montagnon, fusionne avec Voyager
Essity Ventures : accompagner des start-up pour construire le futur de l’hygiène et de la santé
Moment devient Dimpl et lève 4 millions d’euros auprès d’Elaia, Idinvest et Bpifrance
Mobilité: Auto-école.net lève 10 millions d’euros auprès de Ring Capital
Multi-cloud: Koyeb lève 1,4 million d’euros auprès d’ISAI et Kima Ventures
Contentsquare rachète Adapte Mon Web pour aider les marques à être accessibles pour tous en ligne