Les ExpertsOlivier Ezratty

[Expert] Digital: quelques prédictions pour 2015

Avant de vous envoyer la plus grosse carte de vœux du monde (280 pages) sous la forme du prochain Rapport du CES de Las Vegas et dans les temps règlementaires (avant fin janvier), je vais étrenner cette année avec quelques prédictions comme je le fais depuis la création de ce blog. Et à moitié sérieusement.

C’est un marronnier de nombreux médias autant généralistes que dans la presse spécialisée. Je vous propose de prendre un peu de recul en me penchant sur les prédictions des autres, leurs structures et ce qu’elles dévoilent.

Le nouveau truc à la mode pour ne pas se tromper dans ses prévisions consiste à prédire ce qui est déjà arrivé, ou indiquer qu’une tendance en cours va se poursuivre. C’est ce que l’on trouve cette année dans un nombre impressionnant de prédictions. Autre astuce, pour éviter de se mouiller, parler “d’année de transition” entre le mou et le dur ou entre le noir et le blanc.

Donc, pour l’année prochaine, les prédictions les plus usuelles dans le domaine du numérique sont : plus de mobiles, d’objets connectés, de transformation digitale, de e-santé, de problèmes de sécurité, d’imprimantes 3D et d’autres e-trucs. En politique et en économie, la majorité des prédictions porte sur de mauvaises nouvelles. Et ne parlons pas du climat !

On nous prédit à plus long terme que finalement, l’intelligence humaine va plutôt se transférer vers les machines et que seuls quelques rares homo-sapiens permettront d’appliquer le principe d’Archimède à ce transfert inéquitable. Peu de prédictions portent en effet sur l’impact des évolutions technologiques sur celles de la nature humaine. Les troubles économiques, politiques et environnementaux couplés aux évolutions technologiques vont-ils créer un homme augmenté qui sera aussi un homme meilleur ? Qu’est-ce qui pourrait aller dans cette dernière direction ? Il est encore difficile de le savoir !

Transformation digitale

C’est le terrain de chasse de nombreux analystes et cabinets de conseils !

Gil Presse de Forbes  prévoit que les retardataires de la transformation digitale seront encore plus en retard parce qu’elle s’accélère. Un peu comme la taille du peloton du Tour de France entre le départ et l’arrivée de chaque étape, surtout en montagne. Et comme tous les analystes, il insiste sur le rôle central du mobile. Apple va continuer à définir le marché : dans les montres, dans le paiement mobile, dans les beacons. Les investissements dans la sécurité informatique vont aller de pair avec l’augmentation de la délinquance numérique. Le big data continuera d’être stratégique, les entreprises commençant à savoir quoi en faire.

Il prévoit aussi le développement du Corporate Venture des grandes entreprises, un fait déjà largement établi, même en France. Il cite aussi une réalité des grandes entreprises, où le CDI (Chief Digital Officer) fait naturellement de l’ombre au délaissé CIO (Chief Information Officer, ou Directeur Informatique), recommandant d’éviter d’avoir deux rôles de ce genre au lieu d’un seul. Le rôle de l’informatique ? Gérer la relation client. Un discours pas nouveau, que j’entends depuis les années 1990 !

ibeacon

D’autres malins comme dans Social Media Examiner anticipent que le poids de la vidéo va encore augmenter. C’est à se demander si un jour on ne saura plus du tout lire plus que la longueur du titre des vidéos !

Chez Ovum, on prédit aux sourdes oreilles que la mobilité dans l’entreprise devrait être dans les priorités des CIO en 2015 en rappelant l’habituel décalage entre les habitudes des salariés-consommateurs et les outils que leur fournit l’entreprise. C’est un renouvèlement du concept de BYOD (bring your own device). Mais dans Siliconangle, on y va encore plus fort en annonçant des intrusions dans l’informatique des entreprises par le biais des wearables. Watch your back? No, watch your watch!

Fred Cavazza, un des bloggeurs français les plus assidus de l’exercice des prévisions, prévoit l’émergence du “Smart Data”. Il prédit à juste titre que les annonceurs seront de plus en plus paumés face au déluge de solutions publicitaires en ligne et du mille-feuille de sociétés qui se désintermédient les unes les autres dans un jeu de bonneteau indéchiffrable.

Il évoque aussi un véritable phénomène sociologique : les réseaux sociaux et leur timeline rendent la communication superficielle tant à l’émission qu’au niveau des contributions. Les réseaux sociaux étant saturés, leur usage par les annonceurs est noyé dans la masse. Comme avant ! Il prédit sinon que le commerce va devenir “total”, ni en ligne ni offline mais intégré, 360°. Que les consommateurs seront opportunistes dans leurs modes d’approvisionnement. Bien oui Watson ! Il alimente la docta selon laquelle tout devient mobile au point que le fixe ne compte plus. Ce que je ne plussoie pas, en observant simplement le temps que l’on passe sur fixe et mobile ! Cette religion du “mobile über alles” continue à me courir.

Dans la télévision, c’est l’heure aux changements lents avant la tempête. Quand Reed Hastings, le CEO de Netflix, prédit la fin de la TV payée par la publicité d’ici 2018, theGuardian prévoit que l’on va mieux mesurer l’efficacité de ladite publicité en attendant. Mais comme on le verra au CES, le monde de la TV aura déjà fort à faire avec l’OTT, le non linéaire et la 4K.

Il est par contre curieux qu’à part le secteur de la santé, peu d’analystes anticipent le prochain secteur vertical qui se fera Uberiser, c’est-à-dire déintermédié par un nouvel arrivant venu de nulle part, ou plutôt, des USA !

J’ai sinon bien aimé la prédiction de Jason Miller dans TopRank Online Marketing Blog : les marketeurs vont devoir apprendre à programmer ! Déjà fait pour ce qui me concerne… à moins que cela ne soit le contraire (développeur ayant appris le marketing). On le demande maintenant bien aux enfants, alors pourquoi pas au marketeux ?

Disruptions lentes ou rapides ?

En Israël, terre de startups et de laboratoires de recherche, on vous propose 12 tendances qui correspondent à une bonne segmentation d’un porte-feuille de startups à promouvoir, comme on le ferait avec la FrenchTech.

Au menu, il y a notamment :

  • Les applications de la computer vision (avec Mobileye, Briefcam, Infinity Augmented Reality, RSIP Vision et RTC Vision). On voit énormément de startups françaises et américaines sur ces même secteurs. La différentiation y est rarement technologique, mais plutôt dans la mise en œuvre des “user case” dans des marchés verticaux. Ce qui n’empêche pas des startups de proposer au CES des applications mobiles qui identifient ce que l’on photographie pour proposer des informations dessus. Un truc que l’on voit depuis des années et qui peine à décoller faute de véritable généricité et d’un bon inventaire de contenus, à défaut d’un réel besoin.
  • Les innovations dans la santé avec des wearables, de l’immunothérapie personnalisée, focalisée sur le traitement des cancers ainsi que de nombreux outils de diagnostic non invasifs, des thérapies de régénération des cellules et notamment dans les os (Bonus Biogroup), pour la production d’insuline dans le foie (Orgenesis) et pour les maladies neurodégénératives (Brainstorm Cell Therapeutics).
  • Les interfaces entre machines ou hommes-machines, dans la lignée du bien connu Prime Sense. Au menu, des outils de reconnaissance des gestes sur écrans tactiles chez Inpris.
  • De la cyber-sécurité, un domaine traditionnel des startups israéliennes, et qui va s’appliquer à la mobilité ainsi qu’aux effets de bords des vulnérabilités, notamment les “zero days threats”, ces menaces récemment identifiées dans les plateformes logicielles. On va aussi voir émerger des solutions de sécurisation du commerce en ligne.

 

La question pour nombre de ces startups, notamment dans la santé, étant le cycle de test et de validation avant commercialisation. Les prédictions sont donc éminemment pluri-annuelles !

Chez TechCrunch, on vous fait le récapitulatif des prédictions des investisseurs. Un peu comme pour les prédictions israéliennes, elles sont intéressées, les investisseurs étant pressés de voir leurs startups réussir !

Les investisseurs prévoient ainsi une concurrence plus exacerbée de Google et Microsoft face à Amazon dans le cloud. Ils anticipent une refragmentation du marché du logiciel, donnant de l’air à de nouveaux entrants. Bien oui, les leurs !

D’autres sont prudents, évoquant les lenteurs du marché dans le paiement et dans les wearables. Sous-entendu : ils n’ont pas investi dedans et ce sera donc aux autres de prendre des gadins !

L’un d’entre eux prévoit la fin de la grande distribution spécialisée, tuée par Internet, comme c’est arrivé à Circuit City, Radio Shack et Best Buy aux USA.

D’autres font froid dans le dos, dans la lignée de ceux qui prédisent que les logiciels vont remplacer de nombreux emplois d’aujourd’hui. A savoir qu’il va déjà falloir commencer à cohabiter avec eux. Si ce n’est pas déjà le cas dans tout un tas de métiers comme dans les call centers !

Apple

Il est toujours marrant d’observer le jeu des prédictions concernant Apple, qui tombent souvent à l’eau. Ainsi, n’a-t-on pas entendu parler d’une Smart TV qui se fait toujours attendre depuis 2010 et de smartphones d’entrée de gamme alors que, dans les faits, les iPhone voient leur prix augmenter à chaque nouvelle version ! Et ne parlons pas de l’entrée d’Apple dans le marché de la construction automobile, à ne pas confondre avec le lancement de CarPlay !

Apple-Car_thumb

Chez Mashable, on prend donc Apple à rebrousse-poil en listant ce qu’ils ne feront pas, comme créer des jeux ou lancer une TV. Et sinon, ils ne se mouillent pas en indiquant que leur Watch sera un vrai test de l’appétence du marché. Les prédictions des analystes vont de 15 à 30 millions de montres vendues fin 2015, des chiffres mirobolants parce que c’est… Apple ! On verra cela. C’est marrant, personne ne prévoit cela pour la montre de Microsoft… ! Question de design, comme d’habitude.

Microsoft-Band1 Apple-Watch_thumb

 

On pourrait aussi de manière perfide prévoir quand Apple adoptera des nouveautés technologiques déjà établies comme, pour ce qui est des smartphones, la captation de vidéo 4K (Samsung, LG, Acer, Sony, Google Nexus, Asus…), un véritable support de l’audio haute-résolution (Sony) et le waterproof (re-Sony, Samsung, HTC, Motorola). Bien, pas tout de suite, en tout cas pas forcément pour 2015. Il faut savoir attendre les bonnes choses !

Dans le New York Times, on nous force à changer de perspective et à considérer que les grands chambardements technologiques vont venir de Chine. Et cela ne concerne pas que la 4K ! Le cloud et le e-commerce seront de la partie !

Objets connectés

Voici un très bon article paru chez Kickstarter où l’on voit notamment apparaître des startups dans le domaine non pas de l’impression 3D mais de la machine à commande numérique d’usinage (donc soustractive, pas additive) et aussi les imprimantes de circuits électroniques. De quoi compléter la parfaite panoplie des fablabs ! Nous y reviendrons dans le Rapport du CES.

CircuitScribe_thumb

Chez Betakit, les 14 prédictions sur les wearables donnent un avant-gout de ce que l’on pourra voir, ou pas, au CES 2015 ! L’une d’entre elles fait un peu froid dans le dos : l’émergence rapide de détecteurs de mensonges ! Et encore, ils n’annoncent pas que ce sera un produit d’Apple. Car si c’était Apple, cela serait la cata… ! Cela prend plusieurs formes, notamment celle de détecteurs de conductivité de la peau, intégrée par exemple, dans la bague de Moodmetric. Quoi donc, il faudrait donc un tel gadget pour savoir que sa femme ou sa petite amie est de mauvais poil – et surtout la rendre de mauvais poil pour qu’elle accepte de le porter ?

Moodmetric_thumb

 

On y apprend aussi que les Google Glass ne sont pas mortes mais qu’on va les voir appliquées dans divers marchés verticaux. C’est d’ailleurs ce qui arrive le plus souvent à de nombreux échecs dans les nouvelles technologies ! BetaKit avance un très bon point : les startups dans les wearables et autres objets connectés auront du mal à trouver un bon business model !

Tendances sociétales

J’aime bien cet ensemble très construit de prédictions “The Future 100”, issues de la vision de designers (ci-dessous). Plus de 100 slides bien fournis !

The Future 100: Trends and change to watch in 2015 from Grzegorz Kosson

J’en vois une qui va commencer à se manifester en 2015 : après les autistes des mobiles, on va voir apparaitre une nouvelle génération d’autistes modernes, ceux des montres connectées. Ils vont être maintenant en permanence interrompus par les deux mains : l’une tenant la montre, et l’autre par le portable, la première déclenchant la seconde. L’autisme technologique ultime étant bien entendu celui de l’usage de casques de réalité augmentée, comme avec cet ensemble que l’on pourrait appeler le casque “cause toujours !”. A noter le capteur LeapMotion pour capter les mouvements de l’interlocuteur qui est face à vous !

diyvr_thumb

Economie, politique et voyance

Dans Slate, Eric Leser fait lui aussi la compilation de prédictions, et dans la dimension économique. La compilation rappelle que le pire est toujours le plus probable : que ce soit dans la désaffection pour l’Europe dans les pays du Sud, de l’impact de la crise monétaire en Russie, de la croissance aux USA qui n’a pas d’impact sur le niveau de vie, des ralentissements de la croissance en Chine ou en Amérique Latine.

Les voyants ne s’y trompent pas trop en répétant ce que l’on sait déjà, et en ajoutant parfois quelques doses de catastrophes qui peuvent toujours intervenir d’un moment à l’autre. La voyante Nathalie prévoit de l’endettement et du chômage et des coups bas à droite autour du retour de Sarkozy. D’ailleurs, le coups bas existent même sans Sarkozy ! Elle prévoit aussi un scandale issu de la publication d’un livre concernant un homme politique, un truc vraiment ultra-rarissime. Elle a dit homme, pas femme ! Cela aurait été plus fin de prédire cela en provenance des réseaux sociaux voire d’un selfie, il faudrait se mettre à la page ! Sa prédiction la plus sûre : il n’y aura pas de paix durable dans le conflit Israël-Palestine ! Quelques Présidents Américains s’y sont déjà essayés et l’actuel a d’ailleurs plus ou moins laissé tomber.

Pour 2014, Maud faisait état du manque de précisions de ses prédictions et prévoyait entre autres choses une vague de froid au Canada, ce qui serait en effet exceptionnel si elle intervenait pendant l’été ! Comme de nombreux voyants, elle réitérait la prédiction d’un décès dans la famille royale britannique. Mais personne ne donne au jour près la date du décès de Fidel Castro ! Il est pourtant depuis longtemps dans la shortlist comme Bouteflika.

Marmor prévoit ce qui est déjà arrivé : un Hollande qui ne va pas, un FN qui monte et pas d’amélioration en vue de la situation économique en France.

Le medium Kaelis prévoit une baisse de crédibilité pour François Hollande, mais sans défier pour autant les lois de la physique et descendre en-dessous du zéro absolu (-273°C). Je me demande si ces prédictions ne sont d’ailleurs pas générées par un logiciel et pas par une personne, au vu de la grammaire approximative du texte.

Il y a aussi les numérologues qui s’en donnent à cœur joie, notamment ceux qui redoutent les années en 15 ! Pourtant, la 14 nous avait bien gâtés il y a un siècle !

Milky-Way-survival_thumb

Mais nous ne sommes rien ! Quand on pense que dans l’univers, des étoiles disparaissent régulièrement et se transforment en géantes rouges puis en trou noir, engloutissant leurs planètes au passage ! Quand on voit qu’un changement de température de quelques degrés met la planète en danger, cela incite à la modestie terrienne.

Dans quatre milliards d’années, la Voie Lactée va aussi être engloutie par la galaxie Andromède. Mais heureusement, le système solaire survivra à ce déluge intergalactique car nous avons la chance d’être dans la banlieue de la Voie Lactée, pas en centre ville (où il y a d’ailleurs un trou noir plus grand que Les Halles) ! Comme quoi, dès fois, cela a du bon d’être en banlieue !

Comme c’est très loin dans l’espace et dans le temps et que cela n’a pas d’impact sur notre vie, tout le monde s’en tape à juste titre. Mais un petit orage solaire impromptu et plop, notre vie numérique disparaitrait en un instant et beaucoup de choses avec qui font notre confort quotidien (énergie, etc). Ca ne tient qu’à un fil, comme la vie. Alors, profitons-en et permettons à nos descendants d’en profiter encore quelques millénaires. C’est si peu demander par rapport à l’échelle cosmique !

CES 2015

Revenons terre à terre. Je m’envole demain vers Las Vegas pour mon 10ième CES. L’énorme rapport habituel sortira sur ce blog le 26 janvier 2015 juste après votre petit déjeuner.

A quoi bon un rapport puisque moult médias et consultants ont déjà prédit que CES 2015 serait le salon des objets connectés ? Ce qu’il a quasiment toujours été et sera toujours ! Heureusement, l’amusement et la découverte ne sont pas dans les généralités mais dans les détails et les signaux faibles, ce que je me ferais fort de vous raconter dans trois semaines.

Passez une excellente année 2015 ! C’est d’ailleurs vous qui la ferez, bonne ou mauvaise!

[tabs]

[tab title= »A propos »]

Olivier-EzrattyOlivier Ezratty est consultant en nouvelles technologies et auteur d’Opinions Libres, un blog sur les médias numériques (TV numérique, cinéma numérique, photo numérique), et sur l’entrepreneuriat (innovation, marketing, politiques publiques…). Olivier est expert pour FrenchWeb.

 

[/tab]

[/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This