A la uneActualité Start Me UpAsieComData RoomEuropeParisStart Me Up

FidZup lève 3 millions d’euros pour faire parler la donnée dans les magasins

  • Les Parisiens estiment que le marché du retargeting mobile pour les magsins physiques est encore à prendre
     
  • FidzUp fait sa 2ème levée de fonds 5 ans après sa création.
     
  • La société mise sur une technologie Wifi pour obtenir de meilleurs résultats que le GPS ou les beacons, autrefois en vogue. 
     

En France, l'usage du mobile dans un magasin reste limité à trois ou quatre besoins (conseils avant l'achat ou recherche), d'après GfK. Le téléphone est pourtant aussi une mine d'or pour les annonceurs, si ceux-ci décident d'utiliser les données comportementales collectées en boutique. C'est l'ambition de la start-up FidzUp, qui annonce une deuxième levée de fonds de 3 millions d'euros, auprès de Cap Horn, Turenne Capital et de ses actionnaires historiques. Avec sa solution, la société compte faire sa place sur le marché du retargeting publicitaire mobile.

Créée en 2011, FidZup estime que les opportunités publicitaires autour du point de vente physique restent inexploitées. Les boutiques, d'après elle, n'ont pour choix que d'opter pour de la publicité de ses concurrents: Google, Facebook ou du spécialiste du retargeting Criteo. «Toutes les solutions digitales vendent du clic, mais le commerce physique reste délaissé; au mieux c'est du branding et de la visibilité», explique à Frenchweb Olivier Magnan-Saurin, cofondateur. D'ailleurs, pour collecter ces données, FidZup se plug au Wifi avec sa «FidBox«; «contrairement au GPS de Google ou aux beacons qui requiert l'installation d'une app et qui n'ont pas fait leurs preuves», ajoute-t-il.

Concrètement, la start-up qui facture au CPV (coût par visite), met à la disposition de ses clients, principalements des grandes marques du retail une DSP, une DMP en ligne et un système de tag management pour collecter les données du magasin. FidZup entend couvrir toute la chaîne publicitaire et fournir des outils de gestion des campagnes, de segmentation des audiences, ou encore de personnalisation des bannières sur mobile. «Le mobile fait le lien entre le online et le offline», affirme FidzUp qui fournit des informations aux marques sur le profil du visiteur, sa fréquence ou le temps passé en magasin.

Pour l'instant, la digitalisation des points de vente se passe surtout sur les interfaces Web et mobile, en Saas, à l'instar de Storetail. Installée à Londres, Ogury se rapproche toutefois de la solution FidzUp. Ses clients sont principalement du secteur automobile et les centres commerçiaux pour lesquels l'exploitation de la visite en point de vente peut se poursuivre facilement en ligne. Avec cette levée de fonds, FidZup va recruter des profils techniques et commerçiaux. 

[tabs]
[tab title= »FidZup : les données clés »]

Fondateurs : Olivier Magnan-Saurin, Michel Pigassou et Anh-Vu Nguyen

Investisseurs : FRCI, Petit Poucet Participation, Val'Angels, Investessor, IT Angels et Dauphine Angels

Date de création : mai 2011

Nombre de salariés : 15 / 25 d'ici 6 mois.

Société basée à : Paris (Clichy)

Levée de fonds: 300K (2013)

[/tab]
[/tabs]

Lire aussi: La start-up du jour : FidZup, le retargeting publicitaire pour le commerce brick&mortar

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “FidZup lève 3 millions d’euros pour faire parler la donnée dans les magasins”

  1. Bien que Clichois, je suis très étonné que cette boite arrive à lever 3 millions d’€uros juste en collectant des Adresses MAC… Il y a plusieurs problèmes:
    – Même à 3 mètres de distance il n’est pas possible de savoir que le client est rentré dans le magasin, donc les stats de visites ne peuvent être fiables.
    Du coup le Client commerçant va se retrouver à payer pour des clients qui ne sont même pas passés !
    – L’évolution des smartphones progresse énormément aussi bien en finesse, nécessitant une batterie fine, tout en ayant plus de gourmandise en performance, et bien souvent la solution pour gagner au autonomie c’est de couper le Wifi, et là aussi l’OS est capable de le faire à son initiative. Autrement dit on loupe une partie de cette visibilité, qui va grandir de plus en plus d’ici 2 / 3 ans.
    Pire même avec la grande amélioration des performances 4G et les fréquences en Or…
    – Une Adresse Mac ça se copie très facilement.

    Si j’étais investisseur j’aurais pas mis une telle somme, sauf si pigeonner mes prospects ne me dérange pour lui fournir des données pas très fiables finalement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This