Actualité

Soutenu par Rocket Internet, Tripda ferme son site de covoiturage

Tripda, une start-up spécialisée dans le covoiturage et soutenue par le groupe allemand Rocket Internet, vient d'annoncer la fermeture de son service le 4 mars prochain après deux années d'existence.

Fondée en 2014, la société édite une plateforme de mise en relation entre des conducteurs de voiture prêts à accepter d'autres passagers en recherche d'un covoiturage pour effectuer de longues distances. «Malgré le succès de notre communauté, nos coûts d'exploitation sont devenus trop élevés, et nous avons dû réévaluer nos perspectives», explique la société sur son site Internet.

Des concurrents locaux

En janvier 2015, l'entreprise avait pourtant bouclé un tour de table de 11 millions de dollars, auprès de Rocket Internet et d'autres investisseurs, rapporte Tech in Asia. Disponible en Asie, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord, la start-up affirme avoir rassemblé plus de 1 million de voyageurs dans 13 pays.

L'entreprise devait affronter la concurrence d'autres acteurs locaux sur les marchés où elle était présente. Par exemple, Uber a lancé l'an passé dans la ville de Chengdu, en Chine, le service UberCommute, un site de covoiturage pour les longues distances.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Soutenu par Rocket Internet, Tripda ferme son site de covoiturage
D’Alibaba à Huawei, la Tech chinoise se bouscule sur le marché florissant de la voiture électrique
Trottinettes électriques: la startup franco-néerlandaise Dott lève 70 millions d’euros auprès de Sofina
Covid-19: le passe sanitaire français pourrait préfigurer le dispositif européen
Microsoft lance Xbox Cloud Gaming sur les appareils d’Apple et PC
Comment Facebook veut surfer sur la popularité de l’audio, entre podcasts et « salons de conversations »
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX