A la uneActualitéFinTech

Financée en crowdfunding, la Fintech Plastc emporte 9 millions de dollars dans sa chute

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Plastc devait devenir la nouvelle carte de crédit intelligente. Mais 80 000 pré-commandes du précieux sésame et 9 millions de dollars de pré-ventes engrangés plus tard, la start-up américaine fondée en 2013 a annoncé sa bancroute sur son site. En cause, la société, qui promettait de centraliser toutes les cartes des particuliers, a échoué à lever d'avantage de fonds auprès d'investisseurs privés, tandis qu'elle avait besoin de ces financements (6,75 millions de dollars) pour la production de sa carte. En 2014, la start-up levait des fonds en crowdfunding via la plateforme Fundable où elle avait levé plus de 5,2 millions de dollars, pour finalemen atteindre 9 millions de dollars de pré-commandes selon le blog Magnify Money.

Elle promettait alors la mise en circulation de sa carte à l'été 2015. Fermée ce 20 avril 2017 après avoir tenté d'expliquer son retard, tous les salariés de l'entreprise ont finalement quitté le navire. Depuis, sur Facebook, les premiers clients innondent la page de la société demandant à être remboursés. 

A l'origine, la FinTech basée à Palo Alto se positionnait à la croisée d'une application de type Wallet et d'une carte de crédit, débit, cadeau ou de membership sur smartphone. Sécurisée par un code PIN, elle avait mis en place un mode «return me» pour faciliter les remboursements. 

Ce n'est pas la première fois qu'une FinTech est stoppée avant même d'avoir pu mettre sur le marché son produit. Avant Plastc, il y eut l'affaire Coin qui cessa de faire des cartes en 2016 et Swyp pour les mêmes raisons. En France, la mésaventure d'une FinTech lorgnant sur les cartes fût celle de Morning (ex Payname), reprise en catastrophe par Maif et un investisseur.

Au final, Plastc aura été victime des limites du modèle du crowdfunding, lorsque les besoins en financement dépassent les coûts de production et que les coûts de recherche ou de prototypage sont sous-estimés.

Bouton retour en haut de la page
Financée en crowdfunding, la Fintech Plastc emporte 9 millions de dollars dans sa chute
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media