FinTech

Financière Cambon : « l’année 2014 a été très active pour les rachats d’entreprises en France»

Financière Cambon accompagne les sociétés de croissance et leurs actionnaires dans leurs opérations en capital : cessions, levées de fonds, opérations patrimoniales, transmissions, acquisitions, cessions de filiales, évaluation.

Frenchweb : Quelles sont les tendances du marché français en termes de fusions-acquisitions ? En quoi changent-elles la donne pour les entreprises tricolores ?

Michael-Azencot
Michael Azencot, directeur associé de Financière Cambon. Crédit: Financière Cambon.

Michael Azencot, directeur associé de Financière Cambon : A l’image du marché mondial, la France a connu une année 2014 très active en termes de rachats d’entreprises. De nombreux secteurs ont été concernés dont les TMT (technologies, médias et télécommunications) en tête de liste, que ce soit sur des deals majeurs (Numericable/SFR) ou sur des opérations de taille moyenne (Sopra/Steria).

Nous pouvons observer une tendance profonde dans le marché M&A IT français : l’attrait croissant des acquéreurs et investisseurs américains. Cela se retrouve depuis plusieurs années dans les levées de fonds d’envergure (supérieures à 10 millions d’euros) avec des VC anglo-saxons très actifs et plus récemment dans les opérations de cession cross borders, i.e. des entreprises françaises acquises par des acquéreurs américains.

Twitter, Facebook, Microsoft ont procédé à des rachats d’entreprises en France en 2014 mais cela concerne aussi des acquéreurs de taille plus modestes (Caméleon Software acquis par Pros Holding, AutoEscape acquis par Expedia, TVTrip acquis par Travelclick, Alenty acquis par AppNexus).

Vous ouvrez un bureau à San Francisco. Quel est l’enjeu, notamment pour accompagner les entreprises françaises ?

Cela est une nécessité pour des entrepreneurs français d’être en contact avec les investisseurs et corporates américains. Nous souhaitons être un point d’entrée privilégié pour eux. Romain Gonthier (ex Jefferies et VSS), en charge du bureau à San Francisco est en contact permanent avec ces groupes US et a la capacité de détecter les tendances et centres d’intérêt de ces grands donneurs d’ordre.

Quel bilan peut-on faire pour l’année 2014 dans les fusions-acquisitions en France, et pour Financière Cambon ?

2014 a marqué une progression des opérations en France tous secteurs confondus. La masse de liquidités disponibles est très importante, ce qui devrait encourager l’accélération des consolidations ; la parité euro/dollar pourrait aussi soutenir les opérations cross borders sur 2015. Pour Financière Cambon, 2014 a été une année record avec la réalisation de 20 opérations (7 levées de fonds, 3 LBO et 10 cessions) pour un montant cumulé de plus de 500 millions d’euros. Nous sommes très optimistes pour 2015 et devrions récolter les premiers fruits de notre déploiement sur la côte Ouest.

[PUBLI-REDACTIONNEL]

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Un commentaire

  1. Intéressant comme article. 2015 sera vraisemblablement très porteur pour la technologie et les startups ayant d’excellents produits.

    Le marché américain étant extrêmement concurrentiel, la France offre de belles opportunités et c’est bien de le rappeler.

    Erik Bobbink
    http://www.viager.com

Financière Cambon : « l’année 2014 a été très active pour les rachats d’entreprises en France»
FinTech: iBanFirst met la main sur le Néerlandais NBWM
La startup Luko lève 20 millions d’euros pour développer son assurance habitation en Europe
L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019
En 9 mois, Orange Bank creuse ses pertes de 115 millions d’euros
La banque, nouvelle pièce maîtresse des GAFA?
facebook
En difficulté avec Libra, Facebook lance son service de paiement
Copy link