BusinessDecode BusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fondsTV

FinTech : Bankin’ lève 20 millions d’euros pour aider les Européens à mieux gérer leur argent

Interview de Joan Burkovic, co-fondateur et CEO de Bankin’

Bankin’ passe la vitesse supérieure en Europe. La FinTech française, qui propose une application mobile pour faciliter la gestion des dépenses de ses utilisateurs, annonce aujourd’hui un nouveau tour de table de 20 millions d’euros pour accélérer son déploiement sur le Vieux Continent. Selon nos informations, le groupe Casino a participé à l’opération.

Outre la France, la start-up parisienne a également lancé son service en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, trois pays dans lesquels Bankin’ compte renforcer sa présence grâce à ce nouveau financement. Ce dernier porte à 28,4 millions d’euros le montant total levé par la société depuis sa création.

Créée en 2011 par Joan Burkovic et Robin Dauzon, Bankin’ est une application mobile qui permet de suivre l’évolution de ses dépenses pour mieux gérer ses finances. Pour ce faire, le service est directement connecté aux banques des utilisateurs. Plus de 350 établissements bancaires sont ainsi reliés à Bankin’ en Europe pour permettre aux utilisateurs de centraliser leurs informations bancaires sur une seule interface. En plus de catégoriser les dépenses (transports, courses, divertissement, logement…), l’application envoie des notifications en temps réel lors de chaque transaction et établit une prévision du solde de fin du mois, de manière à aider l’utilisateur à éviter les découverts et ainsi mieux gérer son épargne.

Près de 3 millions d’utilisateurs dans 4 pays européens 

Cependant, Bankin’ n’entend pas se limiter à ce rôle de gardien des dépenses de l’utilisateur. La FinTech veut aller plus loin pour accompagner les utilisateurs dans leurs projets de vie, comme l’achat d’une maison ou d’une voiture, un déménagement ou tout simplement partir en vacances. Sur un marché où se positionnent des applications comme Linxo, Budgea et Lydia, ou même des néobanques à l’image de N26 et Revolut, Bankin’ mise sur un modèle hybride, mêlant algorithmes intelligents et coaching humain, pour faire la différence. Concrètement, les algorithmes se chargent d’identifier les opportunités économiques qui s’offrent à l’utilisateur, avant de passer le relais à un coach humain qui discutera par chat avec l’utilisateur pour l’accompagner dans la réalisation de son projet. 

Malgré l’extension de son champ d’action en matière d’assurance, de crédit et d’épargne, la société l’assure : elle compte rester indépendante. «Depuis notre dernière levée de fonds, nous avons plus que doublé le nombre d’utilisateurs, noué plusieurs partenariats structurants et ajouté de nombreuses fonctionnalités demandées par nos utilisateurs», indique Joan Burkovic, co-fondateur et CEO de Bankin’, qui se fixe pour objectif «de devenir le géant européen de la gestion d’argent». A ce jour, la FinTech française revendique 2,9 millions d’utilisateurs dans les quatre pays européens dans lesquels elle opère. Pour accélérer son déploiement en Europe, l’entreprise prévoit de recruter 20 personnes supplémentaires d’ici la fin de l’année pour atteindre les 70 collaborateurs.

Bankin’ : les données clés

Fondateurs : Joan Burkovic et Robin Dauzon
Création : 2011
Siège social : Paris
Activité : application mobile de gestion des dépenses
Financement : 20 millions d’euros en avril 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This