AsieEuropeFinTechLes ExpertsStartupTech

Fintech, risque systémique pour la finance mondiale ?

Le Conseil de stabilité financière va enquêter sur les risques systémiques liés aux FinTech et présentera sa feuille de route au G20 dès le mois d’avril.

L’annonce a de quoi surprendre en effet dans le monde des FinTech. Considérer que les FinTech sont susceptibles de faire encourir un risque systémique au système financier mondial est leur faire beaucoup d’honneur. Elles n’ont ni la taille, ni les moyens de déclencher un tel choc. Bien au contraire, elles renforcent le système bancaire en contribuant à sa mutation numérique. Elles sont par ailleurs soumises à une règlementation européenne stricte et sont surveillées par des Autorités de Tutelle compétentes au niveau national.

Concernant la taille, prenons l’exemple de la France où la production de financements du nouvel écosystème «financement participatif» a représenté en 2015, 300 millions d’euros, soit une goutte d’eau pour le système bancaire français. Ce qui en fait un signal faible digne d’intérêt est son caractère innovant, car collaboratif et sa forte dynamique puisque la production triple d’une année sur l’autre.

Concernant les moyens, les Fintech sont incapables de créer un choc systémique, car elles n’ont aucune autonomie. Les FinTech sont incapables de créer une réaction en chaîne qui s’autoalimenterait, car elles dépendent du système bancaire. Coupez-leur l’accès au réseau bancaire et elles s’arrêteront immédiatement à l’instar des VTC qui s’arrêteraient immédiatement de rouler si on leur interdisait l’accès au réseau routier.

Une collaboration qui accélère la transition digitale

À la différence des VTC qui s’opposent aux taxis, les FinTech et les banques, ne s’opposent pas, mais se complètent et se renforcent. Elles n’ont tout simplement pas la même offre. Ainsi, les banques ne souhaitent pas ouvrir des comptes de paiement par millions comme le font les établissements de paiement. Elles préfèrent leur déléguer la lutte contre la fraude, le blanchiment et le financement du terrorisme. Les FinTech le font avec de nouvelles armes, comme une gestion plus fine des adresses IP des internautes et surtout un coût moindre compte tenu de leurs faibles coûts de start-up. En échange, les établissements de paiement déposent auprès des banques les fonds collectés auprès des investisseurs et prêteurs et rémunèrent les banques pour utiliser leurs systèmes de paiement.

Le fruit de cette collaboration contribue à accélérer la mutation digitale des banques qui voient leur clientèle visiter de moins en moins leurs agences. Les banques voient les FinTech comme une source d’innovations et investissent dans les FinTech les plus prometteuses.

Qu’elles soient devenues pour certaines les départements R&D des grandes banques ne signifie pas que les start-up de la finance fassent n’importe quoi. Elles sont soumises aux mêmes Autorités de Tutelle que les banques nationales, en France l’AMF ou l’ACPR. Et puisque cette dernière ne supervise plus les quelques grandes banques françaises jugées potentiellement «systémiques» et dont la supervision relève désormais de l’Europe, elle a théoriquement davantage de moyens pour se consacrer aux FinTech, ce qu’elle fait.

En réaction, la plupart des FinTech ont recruté des compétences issues du monde bancaire, une raison de plus pour considérer que la crainte de voir les nouvelles technologies financières faire courir au système financier mondial un risque systémique est totalement exagéré.

[tabs] [tab title= « A propos »]

damien-guermonprezPassionné par l’innovation dans les services financiers, Damien Guermonprez est le CEO de Lemon Way, une société qui sécurise les paiements pour la «nouvelle économie». Il est dirigeant et investisseur dans les Services Financiers et la FinTech, secteurs dans lesquels il a passé la majeure partie de sa carrière. En tant que l’un des 10 Business Angels de France, il a investi dans 15 start-up, principalement des Fintech.

 

[/tab] [/tabs]

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This