AsieEdTechEuropeTech

5 tendances à connaître sur l’emploi dans le numérique en France

Les 17 700 entreprises du numérique recensées en France emploient en moyenne 19,5 collaborateurs, observe l'Observatoire Dynamique des métiers de la branche du Numérique, de l’Ingénierie, des Etudes et Conseils et de l’Evénement publié en février 2016. On remarque également que les plus gros employeurs du numérique sont les entreprises de services (59% des effectifs), suivies par les éditeurs de logiciel (27% des effectifs).

1/ Plus de 40% des salariés du numérique en IdF et en Auvergne-Rhône-Alpes

  • Les régions françaises qui comptent le plus de salariés dans le numérique sont l’Ile-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes (20% des effectifs).

  • C’est également en région parisienne que se concentrent la majorité des intentions de recrutement en ce début d’année (40% des intentions à l’échelle nationale). 

opiiec-effectifs-regions

2/ Plus d'un recrutement sur deux se fait en CDI

  • Les cinq secteurs qui recrutent le plus des métiers du numérique selon l'Observatoire sont: le conseil en systèmes et logiciels informatiques (19,5%), les activités des agences de travail temporaire, hors branche «numérique» (13,7%), le conseil pour les affaires et autres conseils de gestion (9,9%), la programmation informatique (4,4%) et l’ingénierie (3,4%).
  • Plus d’un recrutement sur deux dans la filière du numérique est en CDI (67,7%). 

opiiec-cdi

3/ Les commerciaux et les développeurs: les piliers du numérique en France

  • Trois grandes catégories de métiers sont particulièrement recherchés: le commercial (plus de 28 000 offres comptabilisées, quel que soit le niveau d’expérience requis), le développeur (15 660 offres), et le consultant métier (11 439 offres)

  • Selon l’Observatoire, cinq métiers du numérique sont actuellement «en tension» (c’est-à-dire que l’offre de compétences disponibles ne suffit pas à couvrir les besoins des entreprises): analyste test et validation, architecte logiciel, concepteur, développeur et intégrateur progiciel.

4/ L'«ingénieur-informatique» reste le profil le plus recherché

  • 68,9% des offres d’emploi correspondent à des postes qualifiés (Bac+4/5), 18,3% correspondent à des postes recrutant à Bac+2. 1% des recrutements se font à un niveau supérieur à Bac+5. 

  • Les écoles d’ingénieur arrivent largement en tête des formations les plus recherchées pour des postes dans le numérique (15 194 offres), suivies d'assez loin par les universités (4 844 offres). On notera que ce sont les formations d’écoles de commerce qui sont les moins demandées (1 366 offres), alors que les postes les plus recherchés sont des postes de commerciaux.

  • Sans surprise, une forte expérience est requise dans le recrutement de postes de direction (14,2 ans pour les directeurs de Business Unit, 10,3 ans pour les directeurs de projet, 8,7 ans pour les directeurs commerciaux). Les entreprises exigent en moyenne 4,3 années d’expérience lorsqu’elles recrutent un développeur.

5/ Des formations inégalement réparties sur le territoire

  • Le nombre de personnes diplômées dans des formations du numérique a été multiplié par 2,5 entre 2009 et 2013 selon le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Les régions qui délivrent le plus de diplômes dans le numérique sont l’Ile-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes, et l’Alsace-Lorraine. 

opiiec-carte-formations

  • Des certifications permettent de faire valoir des compétences numériques, au-delà de la formation initiale suivie. La certification la plus demandée dans les offres d'emploi est l’ITIL (une formation à la gestion des systèmes d’information). Elle est demandée dans 1 335 offres.  

 

**Méthodologie: L'Observatoire Dynamique offre une vision à date et un regard prospectif sur les tendances métiers – emplois – compétences dans les secteurs du Numérique, de l'Ingénierie, des Études, du Conseil, et de l'Evénement. Les données sont collectées auprès de diverses sources, puis traitées et publiées selon 4 thématiques: tendances marché (sources: FMI, INSEE, OCDE, Étude socio démographique OPIIEC 2014), dynamique des métiers (Pôle emploi – BMO, annonces d'offres d'emplois multi-sites), évolution des profils recherchés (Annonces d'offres d'emplois multi-sites) et tendances en formation (Ministère de l'enseignement et de la recherche, Bases FAFIEC). Les données sont complétées par des enquêtes en ligne.

[tabs]

[tab title= « La Semaine de l’Emploi: »]

Frenchweb se mobilise et organise la cinquième semaine de l’emploi dans le numérique (#SEN5) toute la semaine (portraits, interviews, offres d’emploi, tables rondes…). L’opération #SENFW, destinée à valoriser les opportunités d’emploi dans ce secteur, a lieu tous les 6 mois.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

SEN 650*200 2

Credit photo de Une : Sylvain Kalache
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This