ActualitéMedia

[France] La VOD a séduit 13 millions d’internautes en 2012

La VOD a le vent en poupe auprès des internautes français. C’est en tout cas ce que révèle la dernière étude de Médiamétrie. Au total, la vidéo à la demande payante a séduit 13,4M de Français en 2012, soit près d’1 internaute sur 3 (31,4%).

VOD-vignetteCette activité enregistre donc une croissance de 56% par rapport à l’année dernière et est particulièrement dopée par les usages des « jeunes » âgés de 6 à 34 ans.

Au niveau des supports utilisés, le téléviseur reste l’écran privilégié pour la VOD avec près de 2 VODistes sur 3 (63%) ayant déjà visionné une vidéo à la demande sur cet écran. L’ordinateur conserve, quant à lui, sa deuxième place (37%). Médiamétrie souligne enfin l’émergence des smartphones et des tablettes dans ce domaine, « avec 7% d’internautes ayant déjà regardé une vidéo depuis leur téléphone mobile et 4% pour les tablonautes. »

Si le marché de la VOD semble donc prendre son envol, celui de la SVOD (vidéo à la demande sur abonnement) reste encore très frileux. En effet, d’après l’étude, seuls 6% des VODistes sont actuellement abonnés à un service de SVOD. Et, près d’1 VODiste sur 2 (46%) affirme avoir une consommation trop ponctuelle pour souscrire à ce type de service.

Quelques freins au développement global de la VOD ont également été identifiés. Le coût trop élevé des offres proposées arrive en tête et est ainsi mentionné par 46% des VoDistes.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[France] La VOD a séduit 13 millions d’internautes en 2012
Stripe, la FinTech la mieux valorisée au monde, réalise sa première acquisition en Inde
Porté par Dassault Systèmes et Ubisoft, le logiciel français s’est envolé en 2020
[DECODE Quantum] À la rencontre de Frédéric Grosshans, co-directeur du Quantum Information Center Sorbonne
RH: Next Station lève 1,5 million d’euros pour favoriser le recrutement à l’étranger
Pixel 6: Google va-t-il enfin percer sur le marché des smartphones?
WeWork: deux ans après son échec retentissant en Bourse, le géant des bureaux partagés revient à Wall Street