ActualitéEuropeTech

Free lance une box d’entrée de gamme compatible avec Google TV, la « Freebox mini 4K »

Le marché de la téléphonie a pris l’habitude de frémir, la veille d’une annonce prévue par Free. Après avoir annoncé une conférence « surprise » aux journalistes, l’opérateur a révélé le lendemain une nouvelle Freebox d’entrée de gamme: la « Freebox mini 4K ». Il s’agit d’un produit prévu pour remplacer la Freebox crystal, le boîtier est d’une taille 5 fois plus petite que celle de la crystal jusque là disponible.

Elle fonctionne sous Android, donc compatible avec tous les terminaux fonctionnant sous ce système d’exploitation. « C’est le premier équipement non Google au monde qui intègre la Google TV» annonce Xavier Niel. Ses équipes travaillent en collaboration avec celles de Google depuis un an. Ce produit est doté de la technologie femtosell c’est-à-dire une borne 3G intégrée. « Enfin un réseau 3G  digne de ce nom ! » diront certains connaisseurs. Cette box est compatible avec la fibre optique.

C’est la première fois qu’une box est compatible avec la technologie 4K, qui offre une qualité de définition d’image « 4 fois supérieure à celle de la HD » indique Xavier Niel. A noter que pour l’instant, les contenus produits et disponibles en qualité 4K sont encore très rares en France. La box sera commercialisée au prix de 29,99 euros, sans engagement, « tout compris, avec la télévision» assure Xavier Niel. Les clients qui choisiront cette « Freebox mini 4K » pourront bénéficier d’un forfait mobile à tarif réduit. Et c’est là la principale information sur la stratégie business de Free: les abonnés à cette box pourront bénéficier de 4 forfaits liés à cet abonnement, contre un seul précédemment. Un levier de croissance sur le mobile via l’offre fixe pour Free, qui espère convaincre ainsi des clients de d’autres opérateurs de rentrer dans le giron de Free.

Depuis le début d’année, la rumeur d’un téléphone vendu sous sa propre marque, un Freephone avait grandi. Mais selon un expert interrogé par FrenchWeb, l’opérateur aurait eu plus d’intérêt à innover sur les services proposés en « broadband ». L’autre rumeur concernait aussi le prix des forfaits Free, sur lesquels l’opérateur avait déjà bousculé tout le monde en 2011. La rumeur disait que Xavier Niel serait prêt à diviser par deux le prix de son forfait phare pour passer à 10 euros par mois.

A la Bourse de Paris, les titres des concurrents de Free, les principaux concernés par cette annonce chutaient lundi soir. Orange a perdu de près de 6%, de retour vers les 15 euros, SFR Numericable accusait une baisse de cours de 9,6% et Bouygues de 3,5%. Ce matin peu après l’annonce de cette nouvelle Freebox, l’action de sa maison-mère, Iliad, prenait 3,36% (cours sur Euronext vers 10h38). Au même moment, le cours de l’action Numericable-SFR progressait de 2,40% et Orange de 2,23%.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This