BordeauxFrenchTechLes startups du FrenchWeb Tour

[FrenchWeb Tour Bordeaux] Mobiles Republic: le petit concurrent bordelais de Flipboard

News Republic c’est un peu notre Flipboard français. Oui, mais à quelques détails près, précise son fondateur Gilles Raymond.

Lancée en octobre 2010, l’application d’actualité promet à ses utilisateurs de « devenir leur propre rédacteur en chef ». Toutefois, à la différence de l’application américaine, la start-up bordelaise ne s’appuie pas sur des flux RSS mais sur des partenariats noués directement avec près de 1600 médias à travers le monde. On y retrouve, par exemple, Le Washington Post, Le Parisien ou encore BFMTV.

Autre élément de distinction : son moteur sémantique, basé sur la solution TagNav, qui permet une personnalisation accrue de l’application.

Un an après avoir bouclé une levée de fonds de 2,5M auprès de Xange Private Equity et de Creathor Ventures, News Republic se positionne comme un challenger aux Etats-Unis. Confronté à une vive concurrence outre-Atlantique, son fondateur précise toutefois, que le développement sera davantage porté sur l’Europe mais également la Chine, à moyen terme.

Gratuite et disponible sur de multiples devices, l’application News Republic c’est aujourd’hui 2M de VU, 300M de pages vues par mois, 20 collaborateurs et une potentielle prochaine augmentation de capital…

Rencontre avec Gilles Raymond, fondateur et CEO de Mobiles Republic :

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

Bouton retour en haut de la page
[FrenchWeb Tour Bordeaux] Mobiles Republic: le petit concurrent bordelais de Flipboard
E-santé: Withings lève 53 millions d’euros pour mieux anticiper les maladies
La startup api.video lève 5,5 millions de dollars pour démocratiser l’utilisation de la vidéo comme outil d’engagement
[Made in Bordeaux] Coronavirus: ces entrepreneurs qui préparent l’après-crise
Sarbacane: bientôt 20 ans sur le front du marketing digital
FinTech: Alma lève 12,5 millions d’euros pour surfer sur la vague du paiement en plusieurs fois
Des métiers techniques à ceux de la finance: une centaine de postes ouverts chez Qonto