FrenchTechNantesRetail & eCommerce

[FrenchWeb Tour Nantes] iAdvize: « Nous travaillons avec plus de 50% du top 15 e-commerce »

« Augmenter les ventes par le chat » Telle était la promesse de départ de la start-up iAdvize, lancée il y a maintenant 3 ans.

iAdvize s’attache désormais à réintégrer le facteur humain dans les relations clients en ligne, tout en s’inscrivant dans une logique de création de valeur. La jeune pousse s’appuie ainsi sur trois canaux : le chat, le clic-to-call et plus récemment le clic-to-video.

iAdvize travaille aujourd’hui avec plus de 50% du top 15 e-commerce et propose à ses clients d’augmenter la satisfaction des internautes, de réduire les coûts de traitement et enfin d’améliorer le taux de transformation. Une solution et un service commercialisés entre 19,99 et 30 000 euros par mois en fonction des projets.

Fraîchement installée dans de nouveaux locaux, après une levée de fonds de 1 million d’euros, la start-up compte désormais industrialiser sa solution en s’attaquant plus particulièrement aux marchés espagnol, allemand et britannique.

Les détails avec Julien Hervouët, co-fondateur.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Un commentaire

  1. Jolie société, énorme marché. Dans cet espace, je préfère l’autre français Videodesk dont le pricing freemium me semble plus disruptif et la nouvelle intégration WebRTC est une bombe

[FrenchWeb Tour Nantes] iAdvize: « Nous travaillons avec plus de 50% du top 15 e-commerce »
Racheté par le Crédit Agricole, comment Linxo compte accélérer dans l’open banking
ManoMano, la marketplace de bricolage et de jardinage, lève 125 millions d’euros
Amazon critiqué par ses employés pour sa politique environnementale
Le Français Snowleader.com lève 10 millions d’euros pour développer son réseau à l’international
[New York] Interlace Ventures, le fonds innovant dédié au retail
Le FrenchTech 120, un outil de com qui rapproche les startups de l’administration
Copy link