ActualitéBusinessStartupStartup du jourTechTransport

[FW Radar] Dilepix, la start-up qui surveille les cultures et les élevages à partir d’analyse d’images

Aurélien Yol et Alban Pobla se sont rencontrés via le Booster de la FrenchTech Rennes Saint-Malo au début de l’année 2017 et se sont lancés dans l’aventure entrepreneuriale avec Dilepix. La start up propose d’analyser automatiquement les images de surveillance des champs et d’alerter les exploitants si besoin. 

Plus de détails avec Aurélien Yol et Alban Pobla, co-fondateurs de Dilepix :

FrenchWeb: à quel besoin répond votre service?

Fondée en 2018 par Aurélien Yol et Alban Pobla, la société propose d’étendre les capacités et l’autonomie des robots et équipements agricoles en utilisant la vision par ordinateur et l’intelligence artificielle. Ses solutions d’analyse agronomique automatique permettent une optimisation de la production en évitant à un agriculteur de passer du temps à analyser les images issues de ses équipements et bâtiments. Cette solution, robuste face aux perturbations climatiques, utilise des algorithmes temps réel pour une analyse ou action robotique instantanée.

Quelle est votre proposition de valeur?

Face aux défis actuels de l’agriculture, les exploitations agricoles se dotent de nouveaux agri-équipements tels que des drones, pièges connectés, capteurs, caméras de surveillance, robots agricoles…Néanmoins, face à la quantité d’informations générées par ces équipements, se pose le problème de l’analyse de toutes ces données et particulièrement des images et vidéos issues des caméras qui y sont intégrées.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nos solutions d’analyse agronomique automatique permettent une optimisation de la production tout en évitant à un agriculteur de passer du temps à analyser les images issues de ses équipements et bâtiments. Robuste face aux perturbations climatiques et aléas du milieu agricole, elles utilisent des algorithmes temps réel pour une analyse ou action robotique instantanée. Le tout permettant à l’exploitant de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. 

Nos solutions d’analyse agronomique automatique d’image fixes ou de flux vidéo s’adressent aux exploitants, aux techniciens conseils, aux organisations de producteurs, syndicats agricoles, coopératives, industriels et agri-équipementiers.

Elles s’appliquent autant :

– aux cultures : Détection et progression géographique de ravageurs, Détection de la floraison, Estimation de la maturité des cultures, Estimation de la quantité des récoltes, Détection des taux de levée, Contrôle de robots de désherbage, de robot pulvérisateurs…

– aux élevages : Surveillance de bâtiments d’élevage, Détection d’intrusion de prédateurs, Classification automatique de la propreté des bovins vivants, Contrôle de robot nettoyeur, de robot pousse fourrage…

Quel est votre plan de développement?

Notre technologie nous permet de nous déployer sur 3 fonctionnalités : la Surveillance, le Diagnostic et la Robotique. Pour le moment, nous concentrons nos activités sur la surveillance et le diagnostic, qui sont portés par des marchés plus matures que celui de la robotique. Notre objectif est cependant de rapidement se déployer sur la robotique en recrutant les compétences nécessaires.

La France est notre premier marché, mais c’est un pays particulier dans son mode de fonctionnement au niveau agricole. En effet, les trois-quarts des exploitants français sont associés à des coopératives et le conseil agronomique (équivalent du médecin) est mélangé avec la vente de solutions (pharmacien). L’idée pour nous sera de se développer également dans d’autres pays tels que les Pays-Bas, Israël, l’Australie et les Etats-Unis qui ont des tailles d’exploitations et un fonctionnement différent.

Quels sont vos enjeux?

Un de nos principaux enjeux est de profiter de la dynamique actuelle de l’agriculture de précision. Beaucoup de nouveaux acteurs s’intéressent aujourd’hui à ce que l’on appelle l’AgTech et on y trouve tout autant des startups, des grands groupes industriels et des financiers (fonds d’investissements, business angels, etc.). Il est donc crucial pour Dilepix de rapidement se développer, ce qui inclut : l’intégration de collaborateurs, la recherche de fonds et de locaux adaptés. Sur ce dernier point Dilepix à récemment été sélectionnée au Village by CA d’Ille-et-Vilaine, ce qui va nous permettre d’accélérer notre croissance.

Qui sont vos concurrents?

Aujourd’hui, notre concurrence se situe à deux niveaux : les fournisseurs de briques logicielles d’analyse d’image et les fabricants de robots et équipements agricoles autonomes qui commencent à y intégrer de la vision par ordinateur. Contrairement à ses concurrents, Dilepix a la capacité de produire en temps-réel les résultats d’analyses d’images afin d’envoyer une alerte immédiate, de délivrer un diagnostic instantané ou de contrôler avec précision et par la vision des robots agricoles.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire?
Des entrepreneurs comme Steve Jobs (Apple), Xavier NIEL (Free), Elon Musk (Tesla) ou encore Marc BENIOFF (Salesforce) forcent notre admiration par leur capacité à innover tout en ayant beaucoup de réussite pour concrétiser leur vision. En matière de modèle économique et de gestion de la propriété intellectuelle, nous nous inspirons plutôt de Ray DOLBY (Dolby Laboratories).

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi?

Slack : nous sommes impliqués dans plusieurs écosystèmes (incubateur, projets de recherche), cette application facilite les échanges entre nos différents interlocuteurs et est un excellent outil en intra.

Hubspot : nous l’utilisons en mode gratuit pour gérer notre prospection client et nos relations avec les investisseurs.

Jira : cet outil nous permet de structurer notre roadmap produit, de travailler de manière agile et d’avoir une vue globale de l’ensemble de nos activités.

Linkedin et Twitter : nous utilisons ces 2 applications principalement pour détecter des leaders d’opinion, des influenceurs, des prospects et suivre nos concurrents.

Les 5 événements tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi?

SIMA : Le plus gros salon du machinisme agricole en France. Il rassemble l’ensemble de notre segment client des agri-équipementiers.

Innorobo : Moins gros et spécialisé que le SIMA, il réunit toutes les dernières avancées en matière de robotique.

Agritechnica est un salon professionnel leader international pour les machines et l’équipement de l’agriculture qui a lieu tous les deux ans à Hanovre.

SPACE : Un salon agricole beaucoup plus technologique qu’on pourrait le croire !

Salon de l’Agriculture : Créé en 2016, l’espace consacré par le Salon de l’agriculture aux nouvelles technologies, « Agri 4.0 », a multiplié par cinq sa surface et va devenir incontournable.

Une start-up à nous faire découvrir?

 Egalement issue de Inria Rennes-Bretagne-Atlantique, Enancio analyse de façon approfondie les données génétiques de patients atteints de maladies telles que le cancer pour aider les hôpitaux à leur proposer des thérapies individualisées. (http://www.enancio.fr).

Les données clés:

  • Fondateurs : Aurélien YOL et Alban POBLA
  • Date de création : Mars 2018. Cependant Dilepix est réellement née en Janvier 2017 d’un transfert de technologie avec Inria Rennes-Bretagne-Atlantique.
  • Levée de fonds : Non, mais une levée de fonds est prévue pour l’été 2018 avec le fonds IT Translation. Nous étudions la possibilité de faire monter d’autres investisseurs au capital, notamment pour accélérer notre développement à l’international.

 

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This