ActualitéBusinessMarketing & CommunicationStartupStartup du jour

[FW Radar] Keedn veut réinventer le secteur du sondage

Créée par Julien Beltran et Denis Pilato en juin 2016, Keedn est une start-up éditrice d’une solution de mesure d’opinion. Hier, la société annonçait le lancement de son offre Keedn 6H. Elle garantit aux annonceurs la livraison de résultats en seulement 6h.

Plus de détails avec Denis Pilato, co-fondateur de Keedn.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Denis Pilato, co-fondateur de Keedn: Toutes les entreprises ont besoin d’interroger les consommateurs pour piloter leur activité ou lancer de nouveaux services. Mais commander un sondage reste une opération complexe et pas très flexible. En plus, les sondeurs ont du mal à trouver des «vrais» gens qui acceptent de passer 10 minutes devant un questionnaire: ils recourent généralement à des panels de votants rémunérés et des techniques intrusives qui créent de véritables biais de fiabilité. Le défi est clairement d’arriver à interroger les consommateurs de façon simple et directe, et produire des résultats fiables en moins de 24h.

Quelle est votre proposition de valeur?

Nous avons testé pendant plus d’un an avant d’arriver à proposer une offre de sondage vraie et fiable, sans rémunérer les votants, et dont le coût ne soit pas prohibitif. Aujourd’hui, avec Keedn, pour 550 euros, vous pouvez interroger 500 vrais consommateurs dans les cibles de votre choix et obtenir des résultats garantis en 24h.

Notre force, c’est d’intégrer les questions dans des questionnaires thématiques qualitatifs (par exemple sur le food, le sport, les loisirs…) qui font que les consommateurs n’ont pas le sentiment de répondre à un sondage et se livrent donc en toute sincérité. C’est ce que nous appelons la «smart data».

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Le cœur de cible, ce sont bien sûr les Directions Marketing/Etudes, et notamment les Chefs de produit, qui ont besoin en permanence de réponses rapides et ultra-fiables pour tester des concepts, des insights consommateurs, et même des design, puisque nos sondages associent systématiquement un visuel à la question posée. Mais nous avons une autre cible qui démarre fort: ce sont les start-up qui ont besoin de valider leurs idées et de tester leurs développements produits de façon très souple. Ils peuvent réaliser eux-mêmes leurs sondages sur notre plateforme, en mode entièrement automatique. Mais beaucoup nous appellent pour des sondages sur-mesure, par exemple des cibles très précises.

Quel est votre plan de développement?

Nous faisons actuellement le tour des Directeurs d’Etudes, car leur caution est indispensable pour bien établir la fiabilité unique de notre modèle. Pour le moment l’accueil est très positif. Ils n’aiment pas trop qu’on leur rappelle que leurs sondages habituels sont faussés, mais ils sont très intéressés par la façon dont on contextualise nos sondages pour interroger des vrais consommateurs, ceux qui ne répondraient jamais à un sondage en ligne classique. L’international est aussi une priorité pour nous. Nous venons d’ailleurs de lancer notre première étude sur 5 pays en Europe, un peu en avance sur notre plan de marche car on avait prévu l’international pour 2018. La bonne nouvelle, c’est que cette étude a validé notre modèle dans ces cinq pays: les consommateurs ont répondu avec la même sincérité et rapidité !

Quels sont vos enjeux?

Notre enjeu est clairement de réussir à déployer notre modèle sans perdre la qualité de nos réponses. Notre plateforme est conçue pour accueillir des centaines de sondages simultanément… mais qu’en sera-t-il des répondants? Puisque nous les recrutons ad-hoc pour chaque étude, sans les rémunérer, nous avons une obligation de les attirer, de les intéresser, un peu comme un média. D’ailleurs, nous sommes en train d’imaginer de nouvelles façons d’administrer nos questions, par des chatbots ou des contenus vidéos.

Qui sont vos concurrents?

Nous ne sommes pas les seuls à avoir vu que le secteur traditionnel des sondages méritait d’être réinventé! Ce qui est amusant, c’est que chacun est parti sur des solutions très différentes. Nous sommes les seuls à travailler sur la data qualitative, mais je pense que c’est lié à notre passé en agence de communication, où nous avons appris à créer des expériences de marque pour séduire les internautes et leur voler quelques minutes de leur temps. Quant aux instituts d’études, nous sommes clairement complémentaires : nous ciblons leurs offres de type omnibus qui ne sont pas satisfaisantes, mais nous ne saurions pas gérer des études lourdes comme ils le font.

Les données clés:

  • Fondateurs : Julien Beltran et Denis Pilato
  • Date de création : mai 2016
  • Levée de fonds : en cours
  • Siège : Paris

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[FW Radar] Keedn veut réinventer le secteur du sondage
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Amazon propose des emplois permanents à 125 000 employés recrutés pendant la pandémie
Copy link