ActualitéBusinessStartupStartup du jour

[FW Radar] MyBrocante veut dépoussiérer l’organisation des brocantes

Fondée par Philippe Martinez, Diane Maniere, Cathy et Anthony Gros-Gaudenier en juillet 2016, MyBrocante permet d’organiser une brocante via sa plateforme Web. Les exposants peuvent ainsi choisir leurs emplacements depuis chez eux.

Plus de détails avec Cathy Gros-Gaudenier, co-fondatrice de MyBrocante.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Cathy Gros-Gaudenier, co-fondatrice de MyBrocante: L’organisation de brocante est à l’heure actuelle très chronophage car les méthode utilisées la plupart du temps sont archaïques (réservation par courrier, plan papier…). Cela est source de nombreux dysfonctionnements. 80% des exposants préfèreraient choisir leur emplacement et le réserver en ligne depuis chez eux. MyBrocante propose une plateforme de réservation en ligne.

Quelle est votre proposition de valeur?

La promesse de l’outil: organiser 5 fois plus vite!

Comment? En automatisant l’ensemble des processus liés à la réservation.

Ce gain de temps considérable est possible grâce à notre outil de dessin de carte innovant, qui permet à tout organisateur de modéliser le plan de sa brocante en quelques clics. L’exposant peut ensuite choisir son emplacement et payer sa commande en ligne. Fini les permanences interminables et les frictions liées à la réservation! Tout est automatisé, l’organisateur n’a plus qu’à contempler ses stats.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Il y a actuellement deux profils d’utilisateurs de la plateforme: les organisateurs (associations, collectivités et professionnels de la vente au déballage), qui viennent promouvoir et gérer leur manifestation, et les exposants (particulier ou professionnels) qui viennent s’y inscrire. À terme nous aurons un 3ème type d’utilisateur: les chineurs, qui viendront se renseigner les manifestations autour de chez eux et sur ce qu’on y vend. Tout cela prendra la forme d’un annuaire doublé d’un outil de gestion, le Airbnb de la brocante en quelque sorte!

Quel est votre plan de développement?

Nous travaillons actuellement sur la sortie de la V2 de l’outil, l’annuaire MyBrocante, prévue cet hiver et qui devrait à terme être disponible en format application. Nous souhaitons par ailleurs développer un système de pricing dynamique grâce à un algorithme de scoring de la valeur des emplacements et compléter notre offre avec des outils marketing afin d’optimiser le ROI de nos clients professionnels et leur assurer un taux de remplissage proche du 100%. Nous avons aussi dans nos cartons un projet de roulette connectée pour l’assistance au marquage mais ce n’est pas pour tout de suite…

Nous venons de quitter 1kubator, l’incubateur d’Alexandre Fourtoy, où nous avons été accompagnés pendant 12 mois. Nous avons maintenant nos propres locaux.

Nous avons 3 verticales de marché dans notre scope:

  • la brocante,
  • les foires / salons,
  • les marchés communaux.

Ce sont nos trois marchés prioritaires mais notre système est déclinable pour tous les secteurs où la gestion d’emplacements intervient et à partir de là on peut imaginer beaucoup de possibilités : hôtellerie de plein air, terrains de sport, parking, cimetières, foncier, immobilier…

Nous observons une forte traction marché en Belgique; nous recevons régulièrement des demandes d’organisateurs ou d’élus qui souhaiteraient pouvoir utiliser ou recommander la solution rapidement. Nous avons donc planifié une sortie «en plat pays» d’ici janvier 2018. Cela nous ouvrirait les portes de l’Europe du nord où le secteur est également très dynamique.

Quels sont vos enjeux?

Chaque année, plus de 60 000 manifestations sont organisées en France. La vente d’emplacements représente à elle seule plus de 220 millions d’euros. Le marché des salons représente quant à lui plus d’un milliard.

L’enjeu pour notre équipe commerciale est de pénétrer le marché rapidement et en force pour devenir marque référente nous avons préparé pour cela une campagne marketing/RP et de prospection de grande ampleur. Le grand moment de MyBrocante sera sans doute le printemps 2018 si tout se passe comme prévu!

Nous bouclons notre première levée de fonds; elle va nous permettre de faire un vrai lancement commercial de la plateforme (embauche d’un commercial, sortie de la V2, campagne marketing).

Nous étions 4 associés fondateurs à la base, 1 an après nous sommes 8 dans l’équipe et avons l’intention de recruter d’autres collaborateurs courant 2018.

Qui sont vos concurrents?

Nous avons identifié 3 concurrents: Troc Malin, Gestion Brocante et Résapuces. Le concurrent le plus sérieux est Résapuces dont le service se rapproche du nôtre, sauf que nous sommes les seuls à proposer une carte interactive or c’est grâce à cette fonctionnalité que l’automatisation du travail d’attribution des emplacements est possible (étape la plus chronophage de la gestion des réservations). Nous sommes donc les seuls à vraiment faire gagner du temps à nos clients.

Les données clés:

  • Fondateurs : Philippe Martinez, Diane Maniere, Cathy et Anthony Gros-Gaudenier
  • Date de création : juillet 2016
  • Levée de fonds : 140 000 euros auprès d’investisseurs privés
  • Siège : Lyon
Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This