ActualitéBusinessComStartupStartup du jourTech

[FW Radar] Paperplane veut envoyer des messages en 3D

Fondée en septembre 2016 par Luiz Strecker, Emeline Cadot et Ben Chiciudean, Paperplane est une application qui propose d'envoyer des messages en 3D.

Plus de détails avec Emeline Cadot, cofondatrice de Paperplane.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

emeline-cadotEmeline Cadot, cofondatrice de Paperplane: Prenez le bus ou le train et comptez le nombre de personnes qui fixe leur écran, Il s'agit de la grande majorité et nous en faisons aussi partie. Dire aux gens d’être plus attentifs au monde extérieur et de mettre de côté leur téléphone est irréaliste. D’autre part, avec nos smartphones, il est compliqué de communiquer en apportant une dimension émotionnelle et un contexte au contenu. 

Quelle est votre proposition de valeur?

Avec Paperplane vous pouvez laisser des messages virtuels 3D à vos amis dans le monde réel. Par exemple, c’est l’anniversaire de votre ami, au lieu de lui envoyer un SMS pour lui souhaiter, vous pouvez littéralement lui envoyer un gâteau d’anniversaire virtuel en 3D sur la table de son salon et il le verra avec son smartphone. Nous voulons changer la manière de communiquer dans les années à venir en proposant, grâce à la réalité augmentée et à la géolocalisation, des conversations plus vivantes et personnalisées. La volonté de notre start-up est avant tout de rapprocher les individus en partageant leurs moments préférés mais aussi enrichir les smartphones avec le monde extérieur. Les utilisateurs pourront décider où, quand et combien de temps leurs amis verront leurs messages. 

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Les utilisateurs seront toutes les personnes possédant un smartphone, qui aiment essayer les nouvelles technologies et tentent de communiquer différemment. Nous pensons pour le moment que les personnes les plus concernées seront les 14-35 ans. Nous devons d’abord faire des tests et comprendre comment les utilisateurs s’approprient Paperplane.  

Quel est votre plan de développement?

Ce qui est le plus important pour nous c’est d’avoir des utilisateurs qui adorent notre application. Au départ, nous préférons avoir 50 personnes qui reviennent tous les jours et qui aiment vraiment l’application, plutôt que 10000 qui l’installent mais n’en ont pas une réelle utilité. 

Nous allons mettre en place un système d’invitations pour télécharger l’application. Vous pourrez seulement télécharger Paperplane si vous êtes invité. Nous voulons contrôler le développement de l'application. 

Nous avons besoin de tester le produit au maximum et de comprendre qu’elle est le «haha moment» de notre utilisateur. Cela signifie, connaître le point culminant où il aime le produit, décide de revenir et d’inviter ses amis. Ce qui entraînera une vitalité qui assurera un développement sur le long terme. 

Nous sommes une application de messagerie, l’internationalisation est donc primordiale pour nous. L’application sera d’ailleurs lancée très rapidement dans les principaux pays d’Europe. 

Quels sont vos enjeux?

Nous avons besoin d’avoir un taux de rétention (fidélisation des utilisateurs) important et de comprendre comment ils vont s’approprier l'application. 

Comme tout autre produit de consommation, surtout les applications mobiles, nous avons besoin d’avoir un grand nombre d’utilisateurs journaliers avant que notre modèle commercial puisse fonctionner parfaitement. 

Qui sont vos concurrents?

Nos concurrents principaux sont surtout les grandes entreprises comme Facebook et Snapchat, qui commencent à intégrer la réalité augmentée dans leurs produits. 

Nous apportons des fonctionnalités complètement différentes et le point de départ de notre application est la carte de l’utilisateur et la géolocalisation, ce qui n’est pas le cas des deux autres géants.

[tabs]

[tab title= »Paperplane : les données clés »]

Fondateurs : Luiz Strecker, Emeline Cadot et Ben Chiciudean

Date de création : septembre 2016

Levée de fonds : 10 400 euros via Kickstarter

Siège : Nice

[/tab]

[/tabs]

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This