Decode BusinessFW500TV

[FW500] Délivrabilité, RGPD: quels défis pour les acteurs de l’emailing d’acquisition?

Interview avec Anne Lefort, cofondatrice et présidente d’Adventure Conseil

Presque 294 milliards d’emails sont envoyés et reçus chaque jour dans le monde en 2019, selon Statista. Comment, dans un tel flux et face à de nombreux défis réglementaires, les acteurs de l’emailing d’acquisition peuvent-ils encore faire la différence? Pour Anne Lefort, cofondatrice et président d’Adventure Conseil, agence d’emailing fondée en 2013, ces défis existaient déjà, même avant l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD), « et vont continuer d’exister ».

La délivrabilité, par exemple, constitue le premier challenge pour un spécialiste de l’email marketing. Plus de la moitié (57%) des emails envoyés dans le monde sont considérés comme du spam, toujours selon Statista. Il en résulte des fournisseurs d’accès à Internet « de plus en plus strictes » et des annonceurs qui se demandent toujours plus comment s’assurer que leur newsletter arrive bien en inbox. Une des solutions, selon Anne Lefort, paraît simple : la qualité de l’intégration html. « Un email bien intégré a quand même beaucoup plus de chances d’arriver en inbox qu’un email sur lequel on ne s’est pas beaucoup appliqué ».

« S’adapter pour ne pas mourir »

Deuxième grand défi : la réglementation. « L’année dernière, l’entrée en vigueur du RGPD a été un gros chamboulement dans notre secteur d’activité », continue la cofondatrice, qui s’attend de surcroît à voir ce secteur devenir de plus en plus régulé. « Notre défi dans cadre c’est de s’adapter pour ne pas mourir », ajoute-t-elle. Comment? En s’adaptant au fur et à mesure et en proposant une offre de conseil et d’accompagnement des annonceurs, pour les aider à comprendre et approcher ces réglementations.

Cet accompagnement passe en outre par la définition des objectifs de l’annonceur (collecte de leads, générer du chiffre d’affaires sur son site, développer sa notoriété etc.). Pour se différencier sur son secteur, Adventure Conseil mise également sur le ciblage comportemental. Il s’agit pour l’entreprise de définir pour ses clients de manière les segments d’audience les plus pertinents. La société développe aussi ses technologies propriétaires, qui lui permettent d’accompagner les annonceurs « sur toute la durée de vie d’une adresse email ». Cette année, une nouvelle technologie d’intelligence artificielle signée Adventure Conseil sevrait par ailleurs voir le jour.

Retrouvez l’interview complète d’Anne Lefort, cofondatrice et présidente d’Adventure Conseil:

FW 500: le classement des 500 entreprises de la tech française

Pour la troisième année consécutive, FrenchWeb établit un panorama des entreprises de la Tech française, qu’elles soient start-up, PME, Grands Groupes: le FW500.

Le FW500 s’intéresse aux entreprises françaises, leurs potentiels, leurs performances (taux de croissance annuel du chiffre d’affaires sur les trois derniers exercices, effectifs…), et ce afin d’établir un classement des sociétés par rapport à leur dynamique de développement.
➔ En savoir plus sur le FW 500

En partenariat avec:

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
[FW500] Délivrabilité, RGPD: quels défis pour les acteurs de l’emailing d’acquisition?
Le Decode de la semaine avec Patrick Amiel (321founded) et Maxence Fabrion (Decode Media)
AssurTech : l’approche prédictive de Luko pour dépoussiérer l’assurance habitation
Protection des données: pourquoi 3DS Outscale (Dassault Systèmes) mise sur le cloud souverain
Rendre les drones plus sûrs, un impératif pour toute l’industrie
Inside Brigad : quand les startups prennent le relais des acteurs historiques sur le marché de l’intérim
Le Decode de la semaine avec Julia Bijaoui (Frichti) et Richard Menneveux (Decode Media)
Copy link