Blockchain / CryptoBusinessDecode BusinessFinTechFrenchWeb DayTV

[FWDAY FINTECH] 2018, année de la régulation pour les cryptomonnaies ?

Le 19 mars, le bitcoin et l’ensemble des cryptomonnaies seront fixés sur leur avenir. En effet, les 20 pays les plus riches du monde se retrouveront à Buenos Aires, en Argentine, pour réfléchir ensemble sur l’usage et la circulation des monnaies virtuelles au sein de leur espace monétaire et financier. A ce jour, près de 1 300 cryptomonnaies, pesant environ 330 milliards d’euros, sont répertoriées dans le monde, ce qui incite de plus en plus d’États à s’emparer du sujet pour légiférer sur leur utilisation.

Si les cryptomonnaies peuvent paraître séduisantes au premier abord, en raison de la blockchain, technologie révolutionnaire dans l’espace monétaire qui apporte davantage de sécurité dans les transactions, elles suscitent surtout la méfiance des États à cause de leur indépendance et de l’utilisation qui peut en être faite. De nombreuses institutions bancaires, à l’image de la Banque de France, estiment d’ailleurs que les monnaies virtuelles constituent un outil pouvant favoriser le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Ainsi, alors que l’année 2017 a été marquée par les ICO (Initial Coin Offering), les levées de fonds en cryptomonnaies, 2018 pouvait bien être celle de la régulation. A l’occasion du FrenchWeb Day FinTech, dédié aux cryptomonnaies, qui s’est tenu à Paris le 15 février dernier, Florence G’sell, agrégée de droit privé, dresse le panorama juridique des monnaies virtuelles à travers le monde, de l’Asie aux États-Unis, en passant par la France. Elle explique dans quelle mesure une réglementation des cryptomonnaies pourrait bouleverser le secteur.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[FWDAY FINTECH] 2018, année de la régulation pour les cryptomonnaies ?
Explosion du e-commerce pour le BtoB
Rakuten
Rakuten: « De nouvelles possibilités d’innover en matière d’expérience client s’ouvrent dans le retail »
Comment Ingenico a permis à Swedish Fit de faire du paiement en ligne un levier de croissance
Marseille: un data center inauguré dans une ancienne base allemande de sous-marins
Jeux vidéo: Sony prend une part minoritaire dans Epic Games (Fortnite) pour 250 millions de dollars
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Copy link