ActualitéTech

[Gadgets de la semaine] Les sensations de l’IFA de Berlin 2011

L’édition 2011 de l‘IFA, salon de l’électronique grand public européen, vient d’ouvrir ses portes à Berlin. Encore une fois les tablettes et la technologie 3D sont à l’honneur. Voici quelques produits phares de l’événement.

Qui dit tablette, dit finesse. Cette année, c’est le constructeur japonais Toshiba qui remporte la palme d’or de la tablette la plus fine. En effet, son dernier né en la matière, l’AT200 n’affiche que 7,7 mm d’épaisseur contre 8,6 pour la Galaxy Tab 10.1 de Samsung et 8,8 mm pour l’iPad 2 d’Apple.

Les constructeurs ont également énormément misé cette année sur la 3D. On retiendra notamment, l’Xperia Arc S, le dernier smartphone de Sony qui intègre une caméra panoramique permettant l’enregistrement en 3D.
Sony se fait également remarquer avec son casque home cinéma à écran Oled. Annoncé comme « Le dispositif personnel de visionnage 3D », ce petit bijou sera mis en vente dès octobre prochain, mais son prix reste encore inconnu.
Toshiba a pour sa part attiré l’attention avec sa TV 3D sans lunettes. Le ZL2, permet en effet de regarder l’écran sous plusieurs angles grâce à une technologie de reconnaissance faciale. Une innovation de pointe qui se paye à prix fort: 7999€.
LG reste également dans la bataille de la 3D avec notamment le LZ9900, le plus grand téléviseur 3D full LED au monde (183 cm de diagonale).

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[Gadgets de la semaine] Les sensations de l’IFA de Berlin 2011
[Webinar] Comment les assistants numériques vont révolutionner votre environnement de travail
[RH] Envisager le bien-être au travail comme une discipline scientifique
Marketing: AppsFlyer boucle une méga-levée de 210 millions de dollars pour conquérir l’Asie
[DECODE Market] Microsoft, Slack et Uber : trois valeurs à suivre en 2020
Orgasoftware, Ivalua, Altenov: focus sur les entreprises qui recrutent
23 millions de dollars pour les robots industriels de la startup américaine Soft Robotics
Copy link