A la uneActualitéEuropeRetail & eCommerce

Groupon France ouvrirait un plan de départs volontaires

Régime sec pour les équipes françaises de Groupon, dans le cadre de la nouvelle stratégie mise en oeuvre par son CEO Rich Williams. D’après nos informations, un comité d’entreprise extraordinaire s’est tenu mardi 15 mars au siège français du site d’achats groupés, afin de les informer de l’ouverture d’un plan de départ volontaires qui «toucherait uniquement les services dont les tâches peuvent être prises en charge par les centres de services partagés (“Shared Service Centers”)». Cette réorganisation ne concernerait pas les fonctions commerciales.

Contacté par la rédaction de Frenchweb, Groupon France n’a pas souhaité confirmer cette information.

Groupon peine à trouver un second souffle

En septembre 2015, le groupe américain annonçait déjà la suppression de 1 100 postes. Alors qu’il emploie au total plus de 11 800 salariés dans le monde, il annonçait aussi son retrait de plusieurs marchés (Maroc, Panama, Philippines, Puerto Rico, Taiwan, Thailande et Uruguay). Malgré la restructuration, le rachat d’une start-up spécialisée dans les ventes déstockées, et davantage de libertés laissée aux e-commerçants sur leurs promotions en 2014, Groupon a du mal à trouver un second souffle.

Créé en 2008, le spécialiste des deals révélait déjà au moins cinq failles dans son modèle, trois ans après son lancement. Aux États-Unis, il est désormais challengé par de nombreux concurrents tels Living Social, BuyWithMe, SlickDeals, Dealabs, GottaDeals, ou encore l’offensive de RetailMeNot.

Au niveau mondial, le groupe a présenté une perte de 46,5 millions de dollars au quatrième trimestre 2015, contre un bénéfice de 8,79 millions de dollars un an auparavant. Il affiche tout de même un chiffre d’affaires de 917 millions de dollars, en hausse de 3,8% (contre 883 millions en 2014), et au-delà des prévisions fixées à 841 millions de dollars.

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Ça s’annonce sympa, les conditions de travail chez Groupon pour les jours à venir ! :D

Groupon France ouvrirait un plan de départs volontaires
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Malgré son éviction par Apple et Google, Fortnite génère toujours plus de revenus
[DECODE Brésil] La FinTech et l’e-commerce défient la pandémie en Amérique latine
Copy link