ActualitéAmérique du nordAsieBusinessTech

Hewlett-Packard Enteprise rachète Cray et accélère dans la course mondiale aux supercalculateurs

Le marché mondial des supercalculateurs, stimulé par des Américains tels qu’IBM, Hewlett-Packard Enterprise, Cray ou Dell, des Chinois tels que Lenovo, Inspur ou Sugon, ou encore le Français Atos et le Japonais Fujitsu, devrait connaître un taux de croissance annuel composé de 9,12% d’ici à 2023, selon des données de Mordor Intelligence.

L’Asie-Pacifique, contributeur majeur au développement des supercalculateurs

Les supercalculateurs s’appuient sur la disponibilité de quantités toujours croissantes de données dans le monde. Ils servent aujourd’hui principalement les domaines militaire, du renseignement, médical ou encore météorologique (pour la gestion de catastrophes naturelles, notamment).

Les pays d’Asie-Pacifique, et surtout l’Inde et la Chine, font aujourd’hui partie des principaux contributeurs aux investissements et aux développements des supercalculateurs. Les Etats-Unis comptent plusieurs acteurs clés du marché du supercalcul. Mais le pays s’inquiète de la montée en puissance d’acteurs chinois sur le secteur. Lenovo, par exemple, avait racheté l’activité serveurs d’IBM en 2014, après avoir acquis sont activité PC en 2005.

Cray: un contrat à 600 millions de dollars avec le département de l’Énergie

Dans cet écosystème en forte croissance, Hewlett-Packard Enteprise (HPE) s’apprête à consolider le marché américain en avalant son rival de plus petite taille: le fabricant américain de supercalculateurs Cray, pour près de 1,3 milliard de dollars.

Fondé en 1972 à Seattle, Cray développe des supercalculateurs capables de traiter de grandes masses de données dédiées à la simulation, l’intelligence artificielle ou aux charges de travail analytiques. La société se trouve derrière les systèmes de nombreux laboratoires américains. Plus tôt ce mois-ci, elle a par exemple signé un contrat d’informatique exascale de plus de 600 millions de dollars avec le laboratoire national d’Oak Ridge du département de l’Énergie du pays.

Deuxième acquisition dans le calcul haute performance pour HPE

Cray compte 1 300 employés dans le monde. L’entreprise a enregistré un chiffres d’affaires de 456 millions de dollars en 2018, contre 393 millions de dollars en 2017. En 2017, Cray avait racheté l’activité de baies de stockage de Seagate, et les entreprise de développement de solutions de supercalculateurs Appro en 2012 (pour 25 millions de dollars) et OctigaBay Systems en 2004.

Du côté de HPE, né de la scission avec Hewlett-Packard en novembre 2015, il s’agit de la 13e acquisition de l’équipementier informatique américain. Il avait notamment racheté l’année dernière l’entreprise de logiciels spécialisé en IA, machine learning et big data BlueData Software, l’éditeur spécialiste en réseaux définis par logiciel Plexxi, et le géant européen du cloud RedPixie. Il avait également fait l’acquisition d’un autre acteur du calcul haute performance, SGI, en août 2016.

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Hewlett-Packard Enteprise rachète Cray et accélère dans la course mondiale aux supercalculateurs
La Silicon Valley, tu passes ou tu t’en passes? 1/2
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
[Made in Switzerland] La Suisse à Slush 2019
Les offres d’emploi de la semaine
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Copy link