ActualitéBusinessTech

Hewlett-Packard Enteprise rachète Cray et accélère dans la course mondiale aux supercalculateurs

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le marché mondial des supercalculateurs, stimulé par des Américains tels qu’IBM, Hewlett-Packard Enterprise, Cray ou Dell, des Chinois tels que Lenovo, Inspur ou Sugon, ou encore le Français Atos et le Japonais Fujitsu, devrait connaître un taux de croissance annuel composé de 9,12% d’ici à 2023, selon des données de Mordor Intelligence.

L’Asie-Pacifique, contributeur majeur au développement des supercalculateurs

Les supercalculateurs s’appuient sur la disponibilité de quantités toujours croissantes de données dans le monde. Ils servent aujourd’hui principalement les domaines militaire, du renseignement, médical ou encore météorologique (pour la gestion de catastrophes naturelles, notamment).

Les pays d’Asie-Pacifique, et surtout l’Inde et la Chine, font aujourd’hui partie des principaux contributeurs aux investissements et aux développements des supercalculateurs. Les Etats-Unis comptent plusieurs acteurs clés du marché du supercalcul. Mais le pays s’inquiète de la montée en puissance d’acteurs chinois sur le secteur. Lenovo, par exemple, avait racheté l’activité serveurs d’IBM en 2014, après avoir acquis sont activité PC en 2005.

Cray: un contrat à 600 millions de dollars avec le département de l’Énergie

Dans cet écosystème en forte croissance, Hewlett-Packard Enteprise (HPE) s’apprête à consolider le marché américain en avalant son rival de plus petite taille: le fabricant américain de supercalculateurs Cray, pour près de 1,3 milliard de dollars.

Fondé en 1972 à Seattle, Cray développe des supercalculateurs capables de traiter de grandes masses de données dédiées à la simulation, l’intelligence artificielle ou aux charges de travail analytiques. La société se trouve derrière les systèmes de nombreux laboratoires américains. Plus tôt ce mois-ci, elle a par exemple signé un contrat d’informatique exascale de plus de 600 millions de dollars avec le laboratoire national d’Oak Ridge du département de l’Énergie du pays.

Deuxième acquisition dans le calcul haute performance pour HPE

Cray compte 1 300 employés dans le monde. L’entreprise a enregistré un chiffres d’affaires de 456 millions de dollars en 2018, contre 393 millions de dollars en 2017. En 2017, Cray avait racheté l’activité de baies de stockage de Seagate, et les entreprise de développement de solutions de supercalculateurs Appro en 2012 (pour 25 millions de dollars) et OctigaBay Systems en 2004.

Du côté de HPE, né de la scission avec Hewlett-Packard en novembre 2015, il s’agit de la 13e acquisition de l’équipementier informatique américain. Il avait notamment racheté l’année dernière l’entreprise de logiciels spécialisé en IA, machine learning et big data BlueData Software, l’éditeur spécialiste en réseaux définis par logiciel Plexxi, et le géant européen du cloud RedPixie. Il avait également fait l’acquisition d’un autre acteur du calcul haute performance, SGI, en août 2016.

Bouton retour en haut de la page
Supercalculateur
Hewlett-Packard Enteprise rachète Cray et accélère dans la course mondiale aux supercalculateurs
[Reportage] Coliving : dans les coulisses de La Casa
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
[Série F] Contentsquare lève 600 millions de dollars et double sa valorisation à 5,6 milliards

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media