ActualitéAsieBourseBusinessInvestissementsStartupTech

Huami, le fournisseur de wearables de Xiaomi, veut lever 150 millions de dollars lors de son IPO

En 2018, Huami veut franchir un cap. Pour cela, le fabricant chinois de wearables, ces trackers d’activité que l’on porte sur soi ou qui sont présents dans des vêtements, a l’intention d’effectuer son entrée en Bourse cette année. Dans le cadre de cette opération, Huami prévoit de lever 150 millions de dollars, d’après le document déposé par la société auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission), l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers.

Pour se distinguer de la concurrence, représentée par Apple et Fitbit, Huami a misé sur une stratégie low-cost. La jeune pousse chinoise fondée en 2013 a ainsi expédié 11,6 millions de wearables au cours des neuf premiers mois de l’année 2017, ce qui place le fabricant au premier rang mondial dans son secteur en termes d’unités expédiées. A ce jour, la start-up revendique plus de 50 millions d’utilisateurs pour ses objets connectés à porter sur soi.

Xiaomi, partenaire exclusif de taille pour rayonner à l’international 

La société est le seul partenaire de Xiaomi en matière de wearables. Huami fournit notamment au fabricant de smartphones des bracelets connectés, des montres ou encore des balances. Grâce à son partenariat avec Xiaomi, la start-up est devenue l’un des principaux fabricants de wearables dans le monde.

Xiaomi, qui est donc le seul client et distributeur des wearables conçus par Huami, détient actuellement 19,3% du total des actions en circulation de la start-up. Cette dernière a conclu un accord avec la marque chinoise de smartphones, qui lui octroie le statut de partenaire le plus privilégie dans le monde pour développer les prochains wearables estampillés Xiaomi. Ce partenariat stratégique prendra fin en octobre 2020. En parallèle de l’IPO de Huami, Xiaomi devrait entrer en Bourse au second semestre 2018 dans le cadre d’une opération qui pourrait valoriser l’entreprise aux alentours de 100 milliards de dollars.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This