ActualitéBusinessTech

Ikea veut proposer des meubles robotiques multi-fonctions à ses clients dès 2020

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Avec l’augmentation de la population mondiale et les loyers qui atteignent des montants exorbitants dans les principales métropoles mondiales, trouver un logement bien agencé est devenu un casse-tête quasi-insoluble. Un constat qui a amené le géant suédois Ikea à se pencher sur cette problématique. Notant que près de 1,5 million de personnes déménagent chaque semaine dans le monde pour s’installer dans une agglomération urbaine, le groupe scandinave s’apprête à commercialiser un meuble robotique visant à optimiser au maximum l’espace dans les logements de ses clients.

Dans ce cadre, le spécialiste du meuble en kit s’est associé à la start-up américaine Ori, spécialisée dans les meubles robotiques. «Depuis que nous avons lancé notre premier produit commercial il y a deux ans, les gens à travers les États-Unis peuvent vivre dans un espace large dans des petits logements grâce aux meubles robotiques d’Ori. A peu près au même moment, nous avons commencé à travailler avec Ikea pour proposer des meubles robotiques au monde entier», explique Hasier Larrea, co-fondateur et CEO de la société basée à Boston.

8 m2 d’espace de vie en plus 

De cette collaboration, est né ROGNAN, un meuble robotique qui peut faire office de lit, de bureau, de canapé et d’espace de rangement. Ce meuble est construit sur une plateforme robotique développée par Ori, qui vend déjà des meubles multi-fonctions sous sa propre marque aux États-Unis. «Avec ROGNAN, le client bénéficie de 8 m2 supplémentaires d’espace de vie», indique Seena Strawn, développeur produit chez Ikea. 

Développé depuis deux ans, ce nouveau meuble fonctionne à l’aide d’un pavé tactile qui permet de choisir l’usage voulu (lit, canapé, espace de travail…). Mettant sa technologie à disposition d’Ikea via une licence, Ori laissera au géant suédois le soin de gérer la fabrication et la logistique autour de ce meuble robotique. 

Lancement à Hong Kong et au Japon 

Destiné à «créer un environnement de vie multi-fonctionnel», le meuble ROGNAN sera commercialisé à partir de l’année prochaine à Hong Kong et au Japon, deux zones habituées aux agglomérations urbaines très densément peuplées. Une expansion plus large à l’international devrait ensuite intervenir pour optimiser les espaces de vie dans des villes très peuplées comme Jakarta en Indonésie, New Delhi en Inde, Séoul en Corée du Sud, New York aux États-Unis, Le Caire en Égypte ou encore São Paulo au Brésil. 

Le prix de ce meuble robotique censé révolutionner l’agencement des petits logements est encore inconnu. Une chose est sûre cependant, Ikea devra baisser ses prix par rapport à Ori pour respecter sa ligne commerciale bon marché. Car de son côté, la start-up américaine ne propose rien en-dessous de 5 990 dollars, le prix de son armoire robotique Pocket Closet. Elle commercialise même une Studio Suite, sorte de studio modulable accessible pour 18 990 dollars. 

Bouton retour en haut de la page
Ikea veut proposer des meubles robotiques multi-fonctions à ses clients dès 2020
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media