A la une

INFO FRENCHWEB – Fleur Pellerin aurait accepté le Commerce extérieur et pourrait conserver le projet French Tech

« Il faut un vrai ministère du numérique en France » déclarait mardi François Hollande aux côtés de Bill Gates, lors d’un diner organisé par Unitaid. Résultat, Fleur Pellerin ne figure pas dans la liste des membres du gouvernement présentée ce matin à 11h15. Celle qui était ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault depuis 2012 voit son ministère être intégré à celui de l’Economie, du Redressement productif et du numérique. Une entité dont Arnaud Montebourg sera à la tête.

Si la mesure était exigée depuis plusieurs années par de nombreux acteurs français du numérique, le départ de Fleur Pellerin crée un certain émoi dans la communauté, notamment sur Twitter où les soutiens se sont multipliés depuis plusieurs heures, notamment avec la discussion #KeepFleur (gardez Fleur, ndlr). Mais le sort de l’ex-ministre ne serait pas terminé pour autant.

Au contraire, le gouvernement chercherait à la conserver dans ses rangs pour maintenir le contact entre le pouvoir et les entrepreneurs. « Elle a tenu les assisses de l’entrepreneuriat, elle a aidé les entrepreneurs lors de la révolte des Pigeons contre la réforme fiscale sur les cessions d’entreprises » nous explique-t-on de sources proches. Bien qu’elle ne dispose pas de relais politique – comme un courant au sein de Parti socialiste – et qu’elle n’a pas été élue pour peser suffisamment dans les décisions, « elle a gagné des points notamment avec la réforme du financement participatif ou le lancement de la French Tech ». Des points qui ont fini par payer.

« Elle a un canal de discussion direct avec François Hollande et elle a ses faveurs » nous explique une source proche du dossier. Si les ministres ont effectivement été annoncés ce mercredi, les futurs secrétaires d’Etat ne seront connus que la semaine prochaine. Selon nos sources proches du gouvernement, elle aurait accepté le secrétariat d’Etat au Commerce extérieur. Elle pourrait être placée sous la tutelle de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international, et conserver sous son égide tout ou partie du projet French Tech officialisé en janvier, au titre du « développement international ». Une mesure qui aurait du sens puisque Laurent Fabius a récemment remis la légion d’honneur à Hiroshi Mikitani, le président du groupe japonais Rakuten, un géant de l’e-commerce. Une décision qui pourrait l’écarter également d’Arnaud Montebourg, son ancien ministre de tutelle, avec qui les relations ont parfois été tendues. L’annonce officielle pourrait même être officialisée plus rapidement que prévu.

« L’échange est compliqué » nous a-t-on concédé. Non seulement d’autres personnalités concourent également au même poste, mais la décision a été difficile pour Fleur Pellerin : « ne pas avoir été dans la première liste présentée ce matin est vécu comme un déclassement. Il a fallu avaler la couleuvre. En tant que ministre déléguée, elle s’était largement affranchie de Jean-Marc Ayrault et d’Arnaud Montebourg. Elle avait une voie directe avec François Hollande et elle veut la maintenir. Or Manuel Valls veut une autonomie de gestion supérieure à celle d’Ayrault sur les ministres de son gouvernement ».

Fleur Pellerin sanctionnée pour sa trop grande liberté ? « Quelques personnes veulent la sauver dont le président. Mais ce n’est pas gagné » nous expliquait-on dans l’après-midi. Le mot d’ordre : « il faut sauver le soldat Pellerin » nous a-t-on assuré.

Olivier Harmant et Marion Moreau

MAJ – le 2.04.2014 à 20h30 – Contacté par FrenchWeb, le cabinet de Fleur Pellerin ne confirme pas les informations mentionnées ci-dessus.

Par ailleurs, le journal Le Monde indique également de son côté que, de source proche de l’Elysée, Fleur Pellerin sera en charge du commerce extérieur. Pour sa part, l’AFP confirme que le commerce extérieur sera sous la tutelle de Laurent Fabius.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
INFO FRENCHWEB – Fleur Pellerin aurait accepté le Commerce extérieur et pourrait conserver le projet French Tech
La startup Vinted devient la première licorne lituanienne
[FW500] Le classement des entreprises de la Tech française en 2019
[DECODE] Comment Vinted s’impose en France
[We Love Entrepreneurs] Jean-Louis Bénard (Brainsonic) «Le fondateur d’OVH est pour moi LA référence de l’entrepreneur français»
[We Love Entrepreneurs] Jonathan Benhamou (PeopleDoc) : «Il faut challenger les investisseurs»
Spartoo trouve chaussure à son pied en rachetant André
Copy link