Business

[Infographie] Myspace vs Facebook depuis 2004

Grandeur et décadence de Myspace, percée inarrêtable de FacebookBusinessweek vient de proposer une infographie édifiante, à partir de données comScore sur les dernières années. Myspace a connu une explosion de son audience à partir de 2006 jusqu’à atteindre 76 M de VU en décembre 2008 puis… la chute !

En 2 ans et demi, Myspace a connu une érosion de plus de la moitié de son audience pour descendre à 34.8 M de VU le mois dernier. Un chiffre dont se contenteraient bien des plateformes ceci dit…Dans le même temps, depuis 2004, Facebook n’a cessé de croître sur un rythme effréné pour revendiquer aujourd’hui 750 M de membres dans le monde.

Il y a 5 ans, nous citions tous Myspace comme le nouveau géant du web. En l’espace d’une crise économique, les cartes ont été redistribuées. Que sera Facebook dans 5 ans ? Connaîtra-t-il le même sort que Myspace ? Il semble en tout cas certain que là où Myspace n’a pas su créer de véritable écosystème, Facebook a formidablement réussi à inventer et déployer le sien. Ceci pourrait lui permettre de résister plus longtemps, aux aléas économiques au moins…

Facebook_BB.jpg »>Facebook_BB » src= »http://frenchweb.fr/wp-content/uploads/2011/06/MySpace_Facebook_BB.jpg » alt= » » width= »540″ height= »342″ />

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. impressionnant… comme quoi rien n’est jamais gagné sur le Net. yahoo/google internet explorer/firefox+chrome etc…. Il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers…

Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Myspace vs Facebook depuis 2004
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat
Droits voisins: Facebook va rémunérer une partie de la presse française