ActualitéAmérique du nordBusinessFoodTechTransport

Instacart, 400 millions pour la livraison des courses en peer-to-peer

  • Instacart développe une plateforme de livraison collaborative de produits d’épicerie aux États-Unis.
     
  • Cette levée de fonds porte à 3,4 milliards de dollars la valorisation de la société.
     
  • Selon le ministère de l’Agriculture américain, les consommateurs dépensent plus de 727 milliards de dollars par an pour la nourriture destinée à la consommation à domicile.

 

Le montant

La start-up californienne Instacart, qui développe une plateforme de livraison collaborative de produits d’épicerie, a bouclé un tour de table de 400 millions de dollars mené par Sequoia Capital. Y Combinator, Dragoneer, Canaan Partners and Khosla Ventures, Kleiner Perkins Caufield & Byers, la chaîne de supermarchés de produits bio Whole Foods Market et le fonds américain Andreessen Horowitz ont également participé à l’opération. Cette levée de fonds porte à 3,4 milliards de dollars la valorisation de la société.

Le marché

Fondée en 2012 par Max Mullen, Apoorva Mehtan et Brandon Leonardo, Instacart met en relation des particuliers souhaitant être livrés chez eux avec d’autres particuliers disposés à effectuer le déplacement, les achats et la livraison en une heure. Le concept se rapproche de ce que propose UberPOP pour le transport de personnes. Pour l’heure, l’entreprise basée à San Francisco opère uniquement aux États-Unis, où le marché est très lucratif. Selon le ministère de l’Agriculture américain, les consommateurs dépensent plus de 727 milliards de dollars par an pour la nourriture destinée à la consommation à domicile.

Pour se rémunérer, Instacart impute à ses clients une marge sur les épiceries ainsi que des frais de livraison. La start-up conclut également des accords de partage de revenus avec des partenaires, notamment des chaînes d’épiceries, à l’image de Whole Foods Market.

Les objectifs de la Start-up

Ce nouvel investissement permet à Instacart de se renforcer pour garder une longueur d’avance sur la concurrence. Outre-Atlantique, cette dernière est principalement représentée par Shipt, Postmates et StorePower qui se sont positionnés sur le même segment d’activité. Instacart devra également se méfier d'Amazon, qui avait dévoilé fin 2016 Amazon Go, un concept d’épicerie high-tech où le client n’a plus besoin de passer à la caisse pour payer.

Fondateurs : Max Mullen, Apoorva Mehtan et Brandon Leonardo

Lancement : 2012

Siège social : San Francisco 

Activité : plateforme de livraison collaborative de produits d’épicerie

Financement : 400 millions de dollars en mars 2017

Lire aussi :

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Instacart, 400 millions pour la livraison des courses en peer-to-peer
Google va répercuter la taxe Gafa sur les tarifs de ses publicités en France et en Espagne
Covid-19: comment la crise a boosté les applications pour rester en contact avec les seniors
Ciblage publicitaire: pourquoi le projet de Google inquiète les éditeurs européens?
WhatsApp
En Afrique du Sud, les nouvelles règles d’utilisation de WhatsApp ne passent pas
Voiture autonome: Honda lance le premier véhicule au monde doté d’un système de niveau 3
Fabernovel s’étend en Chine avec une nouvelle acquisition