A la uneActualitéMarketing & CommunicationServicesTech

J’aime/ J’aime pas…le moteur de recherche Qwant: l’avis de Gilles Babinet et d’Ouriel Ohayon

« J’aime parce-que Qwant fait remonter la quasi la totalité de Facebook dans le SEO. L’équipe de Qwant c’est 4 ou 5 développeurs ultra-compétents, qui ont une expérience chez Google, et une maîtrise des mathématiques françaises, qui explique aujourd’hui la performance de leur propre algorithme. Seul bémol pour moi: il n’y a pas d’endroit sur Qwant où l’on peut synchroniser en une fois les recherches.

« La prise en main ne donne pas envie d’aller plus loin. Le design est confus et l’ergonomie complexe. Surtout sur la version mobile qui mélange les genres de recherche. Certes, nous souhaitons tous un meilleur moteur mais la qualité première est la clarté avant la pertinence. Sur le sujet de la pertinence, je n’ai pas perçu d’amélioration exponentielle comparée a Google ou même Bing ».

Lancé en version beta en février 2013,  le moteur de recherche made in France a inauguré hier sa version définitive.

Fondé par le financier Jean-Manuel Rozan, le spécialiste de la sécurité informatique Eric Léandri et la société Pertimm (qui a notamment créé les moteurs de recherche de Meetic et du site PagesJaunes), Qwant ne se donne pas pour but de concurrencer Google, mais plutôt de s’en démarquer.

En effet, Qwant affiche les résultats d’une manière plutôt inhabituelle, classant les informations par colonnes et selon un code couleur selon qu’elles proviennent de blogs ou sites d’actualités, de réseaux sociaux ou encore de sites e-commerce. Chaque résultat correspond à une case, permettant soit d’accéder au contenu en cliquant sur un lien, soit de le partager directement sur les réseaux sociaux grâce aux boutons dédiés. Ceux-ci sont particulièrement mis en avant dans le fonctionnement de Qwant : le moteur propose en effet 3 onglets de recherche, dont «People», qui permet de lancer une requête uniquement sur Facebook, Twitter, LinkedIn et autres.

Capture d’écran 2013-07-05 à 10.06.33

Enfin, l’équipe de Qwant, en pleine affaire PRIMS, met en avant la confidentialité. D’après Eric Léandri, le moteur de recherche 100% français se veut entièrement «cookie-free», et n’utilise que les contenus postés publiquement par ses utilisateurs en-dehors de Qwant, pour augmenter la pertinence des résultats. Mais reste à parier combien de temps le service sera « cookie-free », quand il faudra songer à sérieusement monétiser…

Depuis son premier lancement en février, Qwant a été utilisé par 3,5 millions de visiteurs, et compte un total de 250 millions de requêtes. D’après ses fondateurs, 70% des visiteurs sont revenus sur le moteur de recherche après leur première visite.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

19 commentaires

  1. C’est sur qu’avec une catégorie intitulée « QNOWLEDGE GRAPH », c’est pas très « user friendly »…

  2. « D’après ses fondateurs, 70% des visiteurs sont revenus sur le moteur de recherche après leur première visite. »
    Cookie-free ???

  3. Bonjour à tous 
    Voilà le moteur Canadien http://gool.li/ (http://www.gool.li/ ) qu’est la source d’inspiration (pour rester gentil ) de QWANT .GOOL.li était lancé en 2012 !!Bien à vous !
    Équipe http://gool.li/

    1. Je viens de test gool et ce n’est pas trés reluisant de se vanter de faire partie de leur equipe…

  4. Qwant est juste un méta moteur mal fichu basé sur les résultats de bing (probablement via l’API Yahoo boss search). Leur serveurs sont en France ? L’IP lookup indique les US. 3,5 VU ! Pourtant, Frenchweb se place largement devant sur l’alexa rank. Bref, à chacun de se faire son avis… Moi c’est lol. Je me demande juste par quel miracle ils parviennent à avoir une telle couverture médiatique avec un produit aussi mauvais.

  5. BESOIN DE VOTRE AIDE : Les  médias  ont annonce l’innovation française du siècle avec le moteur Qwant, notre déception est de voir que cette fameuse innovation est 100% une copie de l’interface et des idées de Gool.li  Aidez nous afin de réajuster l’histoire car Gool.li est un idée Québécoise et Canadienne avant de devenir une copie française. http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20130705.OBS8273/qwant-naissance-d-un-moteur-de-recherche-a-la-francaise.htmlgool.li

    1. MohamedKahlain Gool.li, rien que le nom est déjà à la limite de la copie. En ce qui concerne le fait de placer sur une même page : web, image, news… Ce n’est en rien une innovation. Google fait ça depuis des années et cela s’appelle la recherche universelle. Beaucoup plus intelligent qu’un simple mashup comme vous faites. Personnellement, je préfére Gool.li à Qwant, mais ça ne va pas très loin non plus.

  6. D’un côté il y a des besoins, de l’autre des outils. Si la première version de Qwant m’a, durant quelques semaines, apporté une aide précieuse (et je suis généralement bon public) la nouvelle a misé principalement sur le design (c’est dans l’air du temps) mais ignore mon nouveau blog (pas bien).
    Perso, j’ai besoin d’être référencé rapidement, j’ai besoin de trouver l’info rapidement. Qwant ne répond pas à mon besoin. Mon partage consiste donc en la création d’un (modeste et peu coûteux) site permettant de choisir un moteur de recherche selon son besoin. (http://eaz.fr/).
    eaz.fr

  7. La nouvelle version d’affiche rend qwant super, à l’inverse, la standard est stressante

  8. Dès que je suis arrivé sur la page de résultats, j’ai été repoussé. C’est fouilli, et un quart de la page est réservé à la rubrique « shopping ». Je trouve ça presque insultant. J’ai tapé « anticapitalisme » pour voir si ça donne toujours un le quart de page shopping, et oui, bien sûr. Peut-on virer la colonne shopping ? Aucune indication à ce sujet. Il y a une colonne « Web ». Faut-il en déduire que les autres colonnes font référence à du contenu qui n’est pas sur le web ? Bien sûr que non. Le site ne fonctionne pas sous elinks, contrairement à Google qui a le bon goût de s’adapter lorsque javascript n’est pas disponible. La prochaine fois que je n’arriverai pas à installer mon serveur X et que j’aurai besoin de chercher de l’aide sur le web, je serai bien content d’avoir Google. L’objectif de Qwant semble davantage de se démarquer plutôt que de répondre à un besoin réel. Si je veux lister les pages du site frenchweb.fr en tapant « site:frenchweb.fr », les trois quarts de l’écran (trois colonnes sur quatre) sont consacrées à de l’information qui n’a aucun rapport avec ma requête. J’aurai préféré l’inverse, ou mieux, 100% de la page consacrés à ce que je cherche. Ce que fais Google. Avec Qwant, on recherche dans quatres catégories d’office, même quand on a rien à faire de 3 catégories sur les quatre. Quand je cherche « transistor NPB » (en faisant une faute de frappe), Google détecte la faute et me propose « transistor NPN », pas Qwant. Et même quand je tape cette expression sans faute, la colonne shopping me propose d’acheter des chaussures. Tandis que Google, lui, ne me propose que des transistors NPN, une fois que j’ai cliqué sur « shopping ». En gros, dans ce cas, Google fonctionne, tandis que Qwant fait n’importe quoi et fait perdre les 3 quarts de l’espace utile sur la page. Encore une tentative de société « innovante » qui va faire flop…

  9. C’est moi, ou ? (… sans aucune animosité) :
    – le logo semble un peu « daté »
    – le line-height de la phrase sous le formulaire est juste un peu trop haut
    – les blocs « hot topics » pourraient être justifiés, ou positionnés différemment pour avoir un rendu un peu plus esthétique,
    – ces mêmes blocs mériteraient aussi qu’on voit mieux les photos de fond, car là, hormis un coup de chance, la lisibilité de celle-ci est plus que faible (donc son intérêt quasi nul)…
    Allez, encore un petit effort au niveau du design ne fera pas de mal !

  10. Les critères de classement du moteur de recherche Qwant semble différer grandement de ceux de google. Je ne sais pas si les techniques de référencement habituelles fonctionnent sur Qwant (nelinking, optimisation contenu).

  11. A mon tour de vous proposer un nouveau moteur de recherche français original. Il s’agit de YOOKISI.com (http://yookisi.com).
    Son graphisme, sa navigation, sa présentation sont originaux. Ce moteur tire le meilleur d’internet en qualifiant mieux votre requête et en vous proposant les sites le plus pertinents.
    Comme Qwant, Yookisi est un peu déroutant au début. Mais quand on comprend la logique on y prend goût.
    Au final on arrive plus rapidement au résultat et Yookisi m’a fait découvrir des sites incroyables comme grooveshark, Hal…

  12. MohamedKahlain  Mais sérieux !!! Avec un nom pareil qui copie qui ? Votre site est horriblement moche, triste etc….. Et Qwant propose la création de compte, de commenter, twitter, mettre en favoris, créer des carnets etc… très loin des 3 fonctions de gool.li

  13. JulienA  http://ip-lookup.net/?154.45.216.7 ça vient de France non ? Oui heureusement que chacun peut avoir son avis, sinon on aurait 1 seul fabricant de voiture, 1 seul ordinateur, 1 seule femme pour tous les hommes ^^

    A l’inverse de toutes les tentatives de projets dans le domaine de la recherche, Qwant ne se proclame pas un énième clone de Google, mais propose une autre approche, c’est sur qu’on aime/on aime pas mais au moins c’est différent et donc peut satisfaire une autre partie de la population que les geeks accro à Google sur leur Mac book depuis un starbuck ^^

  14. ThomasDecaux Oui, ce n’était pas le cas il y a 6 mois quand ils déclaraient que leurs serveurs étaient en France. Peut-être le sont-ils maintenant, ou bien passent ils par un proxy. Dans tous les cas, l’IP lookup indique maintenant la France.
    Leur produit s’améliore je le reconnais, même si je ne suis clairement pas client. Mais ce qui me gêne le plus c’est leur positionnement. Ils se présentent comme un moteur de recherche, alors qu’à ce jour ce n’est qu’un mashup de différents services web, dont celui de Bing pour la recherche.
    Pour reprendre ton exemple c’est comme s’il n’y avait qu’un seul fabriquant de voiture, qu’il arrivent en prétendant proposer une alternative alors qu’ils ne font que changer les couleurs et le logo.

  15. Je vois pas mal d’efforts de la part de Qwant. Si on compare avec les débuts et la version béta ça n’a plus grand chose  à voir. 
    Si ils continuent dans ce sens c’est bien parti pour être une alternative crédible!

J’aime/ J’aime pas…le moteur de recherche Qwant: l’avis de Gilles Babinet et d’Ouriel Ohayon
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link