ActualitéBusinessRetail & eCommerce

JolieBox s’offre son concurrent britannique Boudoir Privé

Selon Les Echos, JolieBox, la start-up française spécialisée dans la vente de produits de beauté par abonnement, vient de finaliser l’acquisition de Boudoir Privé, son concurrent d’outre-Manche.

Le montant exact de cette transaction n’a pas été communiqué mais l’article précise que l’opération, qui porte sur l’ensemble des actions de la société, n’aurait pas dépassé les quelques centaines de milliers d’euros.

Fondé début 2011 et destiné exclusivement à la gente féminine, le site JolieBox propose à ses abonnées un « coffret beauté » de 4 à 6 produits cosmétiques de grandes marques en format « voyage ». Au rendez-vous : soins du corps, du visage, des cheveux, parfum, et bien sûr maquillage ! Ainsi pour une somme forfaitaire de 13 €, les adeptes reçoivent chaque mois, directement dans leur boîte aux lettres un coffret proposant différentes « mignardises ». Les femmes peuvent donc désormais tester toutes sortes de produits de beauté avant de les acheter.

En octobre dernier, la jeune start-up a bouclé un premier tour de table d’1M €, auprès d’Alven Capital et de plusieurs business angels. Joliebox s’appuie sur une communauté forte de plus de 10 000 abonnées et s’inscrit donc dans le mouvement baptisé « subscription based e-commerce », incarné par BirchBox aux Etats-Unis. Trois concurrents se positionnent en France : GlossyBoxmoncoffretbeauté et le dernier venu My Little Box, lancé récemment par My Little Paris. 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

Bouton retour en haut de la page
JolieBox s’offre son concurrent britannique Boudoir Privé
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
[Silicon Carne] Comment la Tech peut réinventer notre système éducatif
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat