ActualitéBusinessRetail & eCommerce

JolieBox s’offre son concurrent britannique Boudoir Privé

Selon Les Echos, JolieBox, la start-up française spécialisée dans la vente de produits de beauté par abonnement, vient de finaliser l’acquisition de Boudoir Privé, son concurrent d’outre-Manche.

Le montant exact de cette transaction n’a pas été communiqué mais l’article précise que l’opération, qui porte sur l’ensemble des actions de la société, n’aurait pas dépassé les quelques centaines de milliers d’euros.

Fondé début 2011 et destiné exclusivement à la gente féminine, le site JolieBox propose à ses abonnées un « coffret beauté » de 4 à 6 produits cosmétiques de grandes marques en format « voyage ». Au rendez-vous : soins du corps, du visage, des cheveux, parfum, et bien sûr maquillage ! Ainsi pour une somme forfaitaire de 13 €, les adeptes reçoivent chaque mois, directement dans leur boîte aux lettres un coffret proposant différentes « mignardises ». Les femmes peuvent donc désormais tester toutes sortes de produits de beauté avant de les acheter.

En octobre dernier, la jeune start-up a bouclé un premier tour de table d’1M €, auprès d’Alven Capital et de plusieurs business angels. Joliebox s’appuie sur une communauté forte de plus de 10 000 abonnées et s’inscrit donc dans le mouvement baptisé « subscription based e-commerce », incarné par BirchBox aux Etats-Unis. Trois concurrents se positionnent en France : GlossyBoxmoncoffretbeauté et le dernier venu My Little Box, lancé récemment par My Little Paris. 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

Bouton retour en haut de la page
JolieBox s’offre son concurrent britannique Boudoir Privé
Mobilité: Renault, Atos, Dassault, STMicroelectronics et Thales unissent leurs recherches
VTC: Didi Chuxing lève 1,5 milliard de dollars en dette avant son IPO
[Silicon Carne] Faut-il lever pour réussir ?
Nestor
FoodTech: Elior rachète la startup Nestor pour compléter son offre auprès des entreprises
huawei
Loi « anti-Huawei »: les opérateurs pourront finalement réclamer des indemnisations, juge le Conseil d’État
Cooptalis: comment le spécialiste de l’expatriation a adapté son offre pour faire face à la crise