ActualitéData Room

[Justice] Le français Twenga poursuit Google devant la Commission Européenne

Twenga, le moteur français de recherche de shopping, a annoncé ce matin avoir officiellement déposé une plainte contre Google pour abus de position dominante, auprès de la Commission Européenne.

Cette démarche, assortie d’une demande de mesures conservatoires, s’inscrit dans le cadre de l’enquête formelle sur les pratiques de Google, initiée par la Commission en novembre 2010.

Par cette action, Twenga vise plusieurs objectifs :

  • Faciliter la compréhension des services de la Commission sur le fonctionnement du marché de la recherche et de la publicité en ligne et les raisons qui amènent Google à abuser de sa position dominante sur ce marché.
  • Identifier les nombreuses pratiques discriminatoires de Google, qui favorisent ostensiblement ses propres services verticaux dans ses résultats de recherche, notamment Google Shopping, et déclassent systématiquement les sites des sociétés concurrentes et les pratiques discriminatoires autour de la plateforme publicitaire Google Adwords.
  • Proposer à la Commission les engagements qui pourraient être imposés à Google afin de faire cesser ces pratiques dans les meilleurs délais, et assurer de manière pérenne l’instauration d’une concurrence non faussée sur le marché concerné.

Bastien Duclaux, co-fondateur et Directeur Général de Twenga : « Les pratiques abusives de Google se sont considérablement renforcées en 2011, avec une volonté affichée d’éliminer toute forme de concurrence dans de nombreux secteurs tels que la recherche de vidéos, la recherche d’hôtels, la recherche de produits, la comparaison de billets d’avions, en dépit des enquêtes antitrust en cours en Europe et aux Etats-Unis. »

L’enjeu est de taille pour le moteur de recherche français. En effet, depuis la mise en place de l’algorithme Google Panda, Twenga a perdu près de la moitié de son audience. De son côté, depuis le mois d’avril, Google Shopping aurait vu sa part de marché augmenter de 52% en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Compte tenu de cette situation, Twenga a dû procéder à la suppression de 43 postes sur 130 emplois et donc revoir ses objectifs à la baisse.

La Commission Européenne devrait, pour sa part, se prononcer d’ici la fin mars sur les suites de l’enquête initiée en 2010 et ainsi décider si, oui ou non, elle ouvrira une procédure d’infraction à l’encontre de Google pour abus de position dominante. Au total, neuf plaignants se sont regroupés dans cette action. Parmi eux, on retrouve notamment Foudem, eJustice, Ciao, Deal du jour, Twenga et l’association espagnole des éditeurs de journaux.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This