AsieHealthcareLes ExpertsManagement

La bienveillance au travail: bullshit, buzzword? Non, l’atout clé du manager!

La bienveillance?

Disposition d'esprit inclinant à la compréhension, à l'indulgence envers autrui. #Larousse

Disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. #Wikipedia

 

Pourquoi la bienveillance au travail fait tant parler d'elle ces dernières années?

A l'heure du burn-out, de l'abandon de poste, de l'arrêt maladie à répétition, il est temps de s'occuper du bien-être des gens!
Pourquoi attendre un certain quota d'accidents avant de construire un rond-point? L'argent, le stress, des objectifs inatteignables et la déshumanisation des relations sont souvent à l'origine de ces malheureux constats.

Mais voilà, depuis plusieurs années, la donne change, la notion même de travail évolue et la génération Y-Z ne fait qu'accélérer le mouvement. L'épanouissement personnel et l'ambition professionnelle ne font plus qu'un, le terme "retraite" ne signifie plus grand chose et l'ambition de la "possession" à tout prix laisse place progressivement à la qualité des relations humaines, à la recherche du "soi" et du "quoi" entraînant une mutation même du monde du travail.

Le souci du bien-être de l'autre est un atout clé du manager. Le sujet fait couler beaucoup d'encre car peut être parfois assimilé à une forme de faiblesse managériale, à une notion de lâcher prise voire à une perte de contrôle. 

 

Comment conjuguer épanouissement et efficacité?

La beauté de notre monde passe par la diversité de l'être humain et par là même sa complexité. La bienveillance permet justement de mieux comprendre les attentes particulières de chacun et d'y répondre au mieux .

Privilégions l'échange collaboratif et l'écoute pour prendre de meilleures décisions. Encourageons l'autonomie encadrée, la prise d'initiative et la cocréation pour une meilleure efficacité et des échanges plus constructifs. Quoi de plus gratifiant de se sentir impliqué au sein de l'organisation interne et de voir que nos opinions, nos points de vue mêmes divergents peuvent conduire à un intérêt commun!

"Ecouter c'est encore ce qu'il y a de mieux pour bien entendre" #deBeaumarchais

Le manager a donc un rôle clé à jouer. Sa compréhension des différents métiers de son équipe, la mise à plat des périmètres de chacun sont essentielles. Un échange quotidien est primordial pour lever les freins, les frustrations et transformer les attentes en faits concrets. Il doit ainsi se soucier du bien-être de son équipe et parfois être indulgent. Et non, ce n'est pas une forme de faiblesse! Apporter une vision c'est bien, mais accompagner et donner à tous les moyens de réussir, c'est mieux!

Du bon sens, me direz-vous? Oui, mais au quotidien comment cela se concrétise-t-il? Comment encourager la bienveillance auprès de managers enfermés à double tour dans leurs bureaux et privilégiant l'échange uniquement une fois par mois par le biais de réunions trop formelles et unidirectionnelles?

 

Et concrètement ?

Pour le manager, cela peut se concrétiser de plusieurs façons, en voici quelques exemples:

  • Observer ses équipes pour anticiper les conflits et installer son bureau en conséquence
  • Multiplier les mini réunions informelles, plus propices à l'échange
  • Ne pas hésiter à solliciter à tout moment un membre de son équipe pour une réunion adhoc afin d'avoir son avis sur un sujet particulier urgent
  • Etre attentif aux échanges de mails pour intervenir rapidement si un process n'est pas respecté ou si un conflit semble se dessiner
  • Ne pas attendre les entretiens individuels de fin d'année pour comprendre les frustrations de chacun. Cela passe par un lien de confiance qui impliquera le membre de l'équipe dans la remontée de cette information
  • Fédérer les équipes autour de moments conviviaux : se retrouver autour d'un petit déjeuner ou d'un repas d'équipe, fêter une réussite…
  • Savoir féliciter la bonne personne au bon moment sans en faire trop
  • Réfléchir à intervalle régulier à l'organisation mise en place et trouver le juste équilibre entre les attentes/compétences de chacun et les besoins en interne. Ne pas vouloir retenir quelqu'un à tout prix car il est performant mais adapter son poste, privilégier la mobilité interne ou le laisser partir si aucune solution ne peut être trouvée

 

Faisons de la machine à café, de l'espace fumeurs, de l'open space, de nos salles de réunion, de la proximité de nos bureaux, un vrai atout de communication, d'échanges et de… bienveillance!

L'antinomie entre l'évidence de ces propos et le constat d'échec d'une certaine forme de management est surprenante mais bien réelle. La bienveillance ne résout pas toutes les difficultés managériales de notre société moderne mais peut être un des piliers du changement à condition d'en faire une vraie ligne directrice.

[tabs] [tab title= « A propos »]

david-banget-2017

David Banget a été successivement directeur technique, entrepreneur, business angel et dorénavant Directeur Digital du Groupe Olympique Lyonnais, David a fait de la bienveillance, un de ses piliers du management et du relationnel qu'il entretient avec les startups accompagnées depuis plusieurs années.

 

[/tab] [/tabs]

 

VOIR aussi: Éloge de la gentillesse à l’heure du digital
 

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

4 thoughts on “La bienveillance au travail: bullshit, buzzword? Non, l’atout clé du manager!”

  1. Tellement d’accord ! C’est une évidence, mais c’est pourtant fréquemment oublié puisque l’égo et le pouvoir prennent souvent le pas l’humain

  2. Bonjour,
    Il me semble que rien que les 3 derniers points représentent déjà à eux tous seuls un cocktail de réussite pérenne… Alors si en plus tout était suivi à la lettre, Byzance :)

  3. cela facilite le développement de la résilience au travail, capacité à absorber facilement une perturbation (conflits managériaux ou sociaux, pertes économiques, accidents commerciaux ou industriels, violences externes au travail …), à s’adapter et à se remettre à fonctionner efficacement : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=528

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This