Actualité

[J-2] La Cnil demande à Google de reporter sa nouvelle politique de confidentialité

A deux jours de la mise en place de sa nouvelle politique sur la vie privée, Google vient d’être épinglé par la Cnil.

En effet, désignée par ses homologues européens pour mener l’analyse des nouvelles règles de confidentialité de Google, l’organisme français a jugé que les futurs dispositifs prévus par la firme de Mountain View allaient à l’encontre des exigences de la directive européenne en matière de protection des données personnelles.

La Cnil demande ainsi au moteur de recherche de reporter l’application de sa nouvelle politique de confidentialité et de l’assortir de compléments d’informations spécifiques pour chaque service et chaque finalité.

Par ailleurs, la Cnil à fait savoir qu’elle et les autorités européennes étaient particulièrement inquiètes des nouvelles possibilités de croisements de données entre les services. Ainsi une batterie d’investigations supplémentaires devraient être effectuées.

Depuis quelques semaines, Google a fait savoir par mail à ses utilisateurs que ses règles de confidentialité allaient changer. La firme de Mountain View compte effectivement unifier sa politique et passer ainsi de 70 documents distincts à seulement 10 documents. Concrètement, les différents comptes Google des utilisateurs fusionneront en un seul. Objectif affiché par Google : simplifier et rendre plus transparente sa politique en matière de données personnelles. L’idée étant en réalité de lui permettre de mettre en place un ciblage publicitaire sur un service, comme Google + par exemple, à partir d’informations obtenues sur un autre service, comme Youtube.

La question est donc maintenant de savoir si le moteur de recherche prendra en compte cet énième avertissement.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[J-2] La Cnil demande à Google de reporter sa nouvelle politique de confidentialité
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Télétravail: quelles sont les principales mesures validées par la majorité des partenaires sociaux?
Comment le service de location de voitures Carlili veut s’étendre en France
General Electric s’apprête à supprimer près de 300 postes en France
Unacademy
EdTech: Unacademy lève de nouveaux fonds pour atteindre une valorisation de 2 milliards de dollars
Blast, un programme soutenu par Starburst qui veut faire exploser les startups françaises du spatial