Actualité

La fronde des éditeurs de presse français et allemands contre les « manipulations » de Google

« Google, moteur de recherche en situation de monopole, géant de l’Internet, manipule les résultats de recherche afin de promouvoir ses propres services et dégrader ceux de ses concurrents ». 

Demain se tiendra une conférence organisée par l’Association ‘Open Internet Project’, qui réunit plusieurs éditeurs de presse et acteurs des médias français et allemands. Parmi eux, le groupe CCM Benchmark, le Groupe Lagardère, le Geste (France Télévisions, TF1, M6, RTL, Le Monde, Le Figaro…), CEPIC, ESML (Orange, Deezer, Beezik, Starzik…),et, du côté allemand, Augsburger et Axel Springer.

Cette conférence , qui se déroule en accès restreint à la Cité internationale à Paris, intervient le jour-même où une plainte sera adressée à la Commission européenne, comme l’indique cos confrères de Satellinet. Les éditeurs français et allemands vont faire cause commune pour dénoncer l’abus de position dominante du géant américain.

Google, moteur de recherche en situation de monopole, géant de l’Internet, manipule les résultats de recherche afin de promouvoir ses propres services et dégrader ceux de ses concurrents. Cette situation est inacceptable. L’existence même d’entreprises numériques innovantes, créatrices d’emplois dans tous les pays de l’Union Européenne, est menacée si ces abus de de position dominante d’un moteur de recherche en situation de monopole ne sont pas interdits, indique le communiqué d’Open Internet Project.

Mais, faut-il le rappeler, la domination de Google tient par ailleurs dans la dépendance de beaucoup de médias aux services de Google, et notamment sur le référencement systématique et l’importance du ranking dans Google News pour nombre de médias aujourd’hui.

Arnaud Montebourg, le ministre de l’Economie, a décidé de s’emparer du sujet de cet abus de position dominante et fera un discours en clôture de l’événement, qui sera certainement orienté sur une volonté de réglementer le monopole de Google. Ce dernier, en France, a été récemment condamné à une amende de 150 000 euros par la CNIL pour non-respect des règles de confidentialité. Une bien piètre punition au regard des nombreuses entraves connues de la part du géant mondial.

Table ronde 1 : « OIP : la nécessité de garantir l’équité de la recherche internet » avec Benoit Sillard (PDG, CCM Benchmark Group) Denis Olivennes (PDG, LagardèreActive) Christoph Keese (Vice-president exécutif, Axel Springer SE)

« Les nouvelles régles de protection des données : une sauvegarde contre la concurence déloyale sur Internet »  avec Ole Schroeder, Secrétaire d’Etat parlementaire du ministère fédéral de l’Intérieur et député du Bundestag.

« Les failles importantes des solutions de régulation de la commission europénne »
Gary L. Reback (Conseil Carr & Ferrell LLP, California, USA)

Table Ronde 2 « La neutralité des moteurs de recherche, une nécessité pour les consommateurs européens » avec Jean-François Rial (PDG de Voyageurs du Monde), Robert Maier (Fondateur et PDG, Visual Meta), Pascal Perri (Economiste, Ecrivain).

« Comment Google veut gouverner nos vies » avec Laurent Alexandre (Président et fondateur de DNAVision).

« Quel rôle pour les gouvernements européens » avec Arnaud Montebourg, Ministre de l’Economie, du Redressement Productif et du Numérique.

FrenchWeb fera un compte-rendu de la conférence dans les prochains jours

Tags

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La fronde des éditeurs de presse français et allemands contre les « manipulations » de Google
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal
Copy link