ActualitéInvestissementsLes levées de fondsServices

Bunkr, le Powerpoint français, lève 1 million d’euros auprès de Xavier Niel, Daniel Marhely et Idinvest.

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Avec un modèle freemium incluant une offre à 5 euros par mois, la start-up a généré 10 000 euros de chiffre d’affaires depuis son lancement en avril 2013.

Un an après le lancement de la première version de son service, la plate-forme qui veut réinventer les présentations et les keynotes, Bunkr officialise une levée de 1 million d’euros. Un beau tour de table pour cette start-up qui a réussi à convaincre des poids lourds du web français: le fonds Idinvest (Criteo, Dailymotion, Synthesio…) qui apporte la plus grosse part, mais aussi Xavier Niel et Daniel Marhely (co-fondateur de Deezer), également investisseurs dans celui qu’on décrit comme le « powerpoint killer ».

bunkrBunkr n’indique pas la répartition exacte de l’actionnariat suite à cette première levée de fonds mais Edouard Petit, l’un des fondateurs, l’assure: « Les 3 associés restent majoritaires ». Cette augmentation de capital va notamment permettre de développer plus encore le produit. « Ce financement va nous permettre d’accélérer le développement du produit et d’intensifier notre développement à l’international » annonce l’équipe des trois co-fondateurs. Concrètement, l’essentiel des ressources va être concentré sur le recrutement. « Le but est de recruter l’équipe idéale pour améliorer notre produit » indique Edouard Petit.

1 000 utilisateurs payants

Pour l’instant les trois co-fondateurs (Alexis Jamet, Jean-Christophe Fossati et Edouard Petit) ont déjà embauché quatre personnes sur un an et ont commencé à se verser une rémunération depuis le mois dernier. « Dans les mois à venir, on peut faire monter l’effectif à 10 voire 12 personnes » confie le CMO de Bunkr. Ils recherchent des développeurs dont un ingénieur d’API – pour améliorer l’exploitation des données- et un ingénieur développeur Javascript, qui sera chargé de perfectionner l’ergonomie de l’application Bunkr.

Bunkr a réalisé un chiffre d’affaires équivalent à un peu moins de 10 000 euros depuis son lancement en avril 2013 et est encore accompagné par l’accélérateur de start-ups parisien TheFamily. L’entreprise revendique 50 000 utilisateurs à travers 170 pays, dont 1 000 ont souscrit un abonnement payant à 3 euros/mois. Le tarif vient de passer à 5 euros/mois pour les utilisateurs qui veulent bénéficier du service en mode privée et collaboratif. « Nous sommes sur un modèle Freemium classique, ce qui nous coûte beaucoup c’est le développement du logiciel » précise Edouard Petit. Bunkr affronte la concurrence de géants du numériques comme Google, Apple, Microsoft (Powerpoint) ou encore Prezi.

Crédit photo : Les trois co-fondateurs de Bunkr sont: Alexis Jamet, Jean-Christophe Fossati et Edouard Petit.

2 commentaires

  1. « un ingénieur développeur Javascript, qui sera chargé de perfectionner l’ergonomie de l’application » Bunkr ferait mieux d’embaucher un ergonome …

  2. 10.000 euro de CA en 1 an, 4 salariés et les créateurs se rémunèrent ? Il manque un ou deux zéros quelque part ou bien ?

Bouton retour en haut de la page
Bunkr, le Powerpoint français, lève 1 million d’euros auprès de Xavier Niel, Daniel Marhely et Idinvest.
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Série B] BNPL : Hokodo lève 37 millions d’euros pour sa solution B2B
[Série B] Strapi lève 31 millions de dollars auprès de CRV
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media