BusinessEdTechLes ExpertsTech

La pédagogie doit évoluer pour préparer nos enfants au monde qui vient

Par Thomas Gouritin, fondateur de Regards Connectés

On parle beaucoup d’intelligence artificielle et de complémentarité avec la machine. L’éveil créatif à la technologie est un début de réponse à ce grand défi qui nous attend. Chris et Trezorium l’ont bien compris et propose des ateliers et des outils pour les enfants dès 6 ans.

L’objectif ? Les faire passer de consommateur passif de la technologie à acteurs enthousiastes et créatifs. Un changement de paradigme qui doit arriver jusque dans les écoles pour adapter les méthodes et la pédagogie pour former autrement nos enfants à l’heure du numérique.

Des enjeux cruciaux pour l’avenir de la prochaine génération biberonnée aux smartphones et tablettes qui sera demain en concurrence directe avec les super calculateurs et les intelligences artificielles sur les tâches purement routinières et “académiques”

Toutes les vidéos de Regards Connectés sont à retrouver sur le site.

Le contributeur:

Passionné de technologie et d’innovation du côté des interfaces web, Thomas Gouritin baigne dans les chatbots depuis plusieurs années avec la conception de projets pour des acteurs nationaux et internationaux.
Depuis 18 mois, il documente des tests de chatbots dans tous les secteurs sur medium.com/1jour1bot et il en a tiré un livre blanc complété par les témoignages de grands comptes (de Direct Energie à Disney France). Son mot d’ordre: stop au bullshit, pensons avant tout à l’expérience offerte aux utilisateurs!
Bouton retour en haut de la page
La pédagogie doit évoluer pour préparer nos enfants au monde qui vient
[SEED] Retail : askR.ai lève 1,5 million d’euros pour déployer son coach virtuel en France
[SEED] Osol lève 3 millions d’euros auprès de Christophe Courtin (FLEX-O) et Romain Afflelou (Cosmo)
Le leader mondial de la réservation en ligne beauté Booksy s’offre la startup française Kiute
Amazon Prime, le pari risqué mais réussi de Jeff Bezos
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
Les consommateurs ont-ils davantage confiance dans l’identité numérique ?