ActualitéTransport

La start-up du jour : Carnomise, le Airbnb de la location de voitures entre voyageurs

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Carnomise, une start-up basée à Orly, Beauvais et Roissy qui édite une plateforme de location de voiture entre voyageurs. Plus de détails avec Gui Bulaty, co-fondateur.

 

Frenchweb : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

carnomiseGui Bulaty : En analysant le marché de la location de voitures entre particuliers en France. C’est une activité en plein essor, mais qui n’est quasiment pas présente dans les aéroports. Or, la demande y est très forte : près d’une voiture sur cinq est louée en France au départ d’un aéroport. Nous avons alors eu l’idée de permettre à des voyageurs partant d’un aéroport de ne pas payer le parking en louant leurs voitures à d’autres voyageurs qui arrivent. De là est née Carnomise.

A quel besoin apportez-vous une réponse ?

Carnomise apporte une réponse aux difficultés d’utilisation des voitures autour des aéroports. D’un côté, les automobilistes qui paient trop cher pour stationner leurs voitures pendant les voyages. De l’autre, les voyageurs arrivant qui louent des voitures à une poignée de marques qui louent voitures à un prix exorbitant. Ce service permet également de réduire le budget vacance.

Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Carnomise prend une commission de 50% des revenus de location pour payer l’assurance, les coûts de fonctionnement et le parking qui est offert aux clients.

Qui sont vos compétiteurs ?

En France, il y a plusieurs sociétés qui comme nous font de la location de voitures entre particuliers. Mais la vraie concurrence vient de la mentalité qu’un véhicule est un bien personnel qui ne doit pas être partagé. Il y a cinq ans, quand j’ai commencé dans la location entre particuliers, on me prenait pour un fou.

Aujourd’hui, les dernières enquêtes montrent que déjà 20% des automobilistes français seraient prêts à louer leurs propres véhicules. Nous avons gagné la première bataille : la location de voitures entre particuliers commence à entrer dans les habitudes. C’est très motivant. C’est pour cela que nous avons décidé d’étendre la bataille aux aéroports.

A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

Actuellement, on nous compare beaucoup aux VTC, qui ne louent pas des voitures mais qui apportent eux aussi une solution innovante à un problème de transport urbain. Comme les VTC, Carnomise rencontre une opposition des acteurs traditionnels qui essaient de préserver leur marché et éviter toute évolution qui menace leur domination.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Certains clients se montraient tentés par le service Carnomise mais hésitaient. Ils craignaient que les voitures soient volées en cours de location. Cela n’arrive que rarement dans la location de voitures et nous avons de toute façon une assurance couvrant cette éventualité.

Mais pour rassurer les clients, nous avons équipé nos véhicules d’un boitier GPS, un système de géolocalisation qui permet de retrouver le véhicule en cas de disparition. Cela démontre aux clients le sérieux de Carnomise et le bien fondé de notre système de location de voitures.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Le sérieux de notre équipe et les garanties pour les propriétaires. Carnomise est le seul opérateur dans les aéroports à garantir que 50% des revenus de location sont reversés aux propriétaires des voitures. Les propriétaires nous font ainsi plus facilement confiance car ils savent que le partage des revenus est juste.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

En ce moment, je réfléchis beaucoup à un dicton très populaire au Brésil, ma terre natale : Rêver petit et rêver grand, c’est le même effort. C’est très pertinent de nos jours, où la technologie nous permet de changer des paradigmes dans les transports qu’on croyait immuables, comme le covoiturage versus les trains, les VTC versus les taxis, et maintenant la location de voitures entre voyageurs versus les parkings d’aéroports.

Même si la tâche est ardue, je trouve plus intéressant de se battre pour une cause qui va réellement améliorer la vie des gens que de travailler seulement pour gagner de l’argent.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

J’éviterai de parler des personnalités du monde des affaires, car en creusant un peu, on découvre qu’ils sont plutôt égoïstes et manipulateurs. Par contre, j’ai un profond respect pour des personnes qui changent notre monde à travers leurs idées sans utiliser leur pouvoir pour subjuguer les autres ou imposer leur vision. Je pense à Gandhi, ou plus récemment à Nelson Mandela.

Fondateurs : Adrien Delétang, Cédric Bâlé et Gui Bulaty

Investisseurs : N.C.

Date de création : septembre 2013

Nombre de salariés : 3

Chiffres d’affaires : N.C.

Société basée à : Orly, Beauvais et Roissy.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

La start-up du jour : Carnomise, le Airbnb de la location de voitures entre voyageurs
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link