ActualitéCrowdfunding

La start-up du jour: Fosburit, le crowdfunding pour le sport

La Startup du jour vous est présentée par Sellsy, le meilleur outil pour gérer vos ventes:
  • Logiciel collaboratif web et mobile
  • CRM puissant et productif
  • Facturation et calcul de marge
  Vous souhaitez également parrainer la Startup du jour ? Pour en savoir plus, cliquez ici

FrenchWeb vous propose aujourd’hui de découvrir Fosburit, une start-up parisienne qui édite une plate-forme de financement participatif spécialisée dans les projets sportifs.

Plus de détails avec Charles Mahé, cofondateur de la start-up :

FrenchWeb: Comment avez-vous eu l’idée de créer cette start-up ? 

Charles Mahé:  L’idée de Fosburit nous est venue après avoir passé 10 ans à gérer une petite organisation sportive dont les moyens financiers et le manque de notoriété ont souvent été un frein à notre développement.

A quel besoin répondez-vous ? Qui sont vos clients ? 

Nous nous adressons à tous les acteurs du sport (athlètes, clubs, associations sportives, sportifs amateurs) rencontrant une double problématique: financement et notoriété. A l’exception de grands évènements tel que Rolland Garros ou de grandes « marques » comme le PSG, le monde sportif souffre d’un manque de financement et d’espace médiatique pour s’exprimer.

Il était donc nécessaire d’avoir une plateforme de crowdfunding dédiée proposant un accompagnement précis, d’une part selon le profil des projets (mon projet a-t-il vocation à rassembler ma famille, mes amis proches ou éloignés, le grand public) et d’autre part selon celui des porteurs de projet (les populations sportives restent dans leur ensemble moins digitalisées que d’autres).

fosburit-cofondateurs
Charles Mahé (à gauche) et Guillaume Gibon

Quel est votre modèle économique ?

Notre business model est basé sur un système de commissions en fonction des offres choisies pour l’accompagnement des campagnes.

Nous mettons trois offres à dispositions avec différents accompagnements :

– Offre Start : nous ne prenons aucune commission, il y a simplement des frais de transaction de l’ordre de 3% qui sont prélevés sur les montants récoltés en cas de succès;
– Offre Standard : 10% de commission, frais de transaction inclus;
– Offre Premium : 20% de commission, de frais de transaction  inclus.

Qui sont vos concurrents ? 

Kisskissbankbank, Ulule, My Major Company que sont les leaders généralistes de l’industrie. Malheureusement sur ces plates-formes, un projet « sport » sera toujours intercalé entre un projet « cuisine » et un projet « théâtre ».D’autres plateformes dédiées à l’univers Sport: weplaysport.com, sponsorise.me, revolusport.com. Chacune présentant des statistiques et offres différentes.

Avez-vous déjà organisé une levée de fonds ? Si oui auprès de qui, quand et combien ? Sinon, est-ce envisagé ?

Le modèle du crowdfunding repose sur du volume, il est donc nécessaire de financer notre développement par l’investissement. A ce jour, nous sommes en cours de « levée ». L’objectif est de se financer à hauteur de 750 000 euros.

Bénéficiez-vous de soutiens particuliers ?

Résidant du « Village La Boétie » depuis l’ouverture, nous nous nourrissons de cet écosystème. Par ailleurs, nous sommes « jeune lauréat Réseau Entreprendre »

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Trouver les talents! La réussite de notre entreprise repose sur la qualité des femmes et des hommes qui y travaillent. Faute de pouvoir s’acheter les talents, c’est notre vision, nos valeurs et le sens collectif qui nous permettent de trouver les bonnes personnes.

Que faisiez-vous avant de monter cette société ?

Guillaume est passé par la finance de marché avant de compléter son bagage par une responsabilité de chef de projet « marketing digital » pour une société de formation en finance. J’ai un parcours de « business developer » à l’étranger (ouverture de filiales pour le compte de sociétés françaises).

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

« Be crazy »! Délivré par mon précédent Président, entrepreneur à la réussite extra-ordinaire. Je crois qu’il faut à la fois se poser les bonnes questions mais pas nécessairement trop de questions pour développer un projet d’entreprise.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

L’Histoire me passionne. Je vais néanmoins coller à l’Histoire du sport en répondant Dick Fosbury. Il a su renverser la table de sa discipline en révolutionnant la technique de saut. J’aime les pionniers.

[tabs]

[tab title= »Les données clés »]

Fondateurs: Guillaume Gibon et Charles Mahé

Date de création: mai 2014

Société basée à : Paris

Effectif: 6 personnes

[/tab]

[/tabs]

Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “La start-up du jour: Fosburit, le crowdfunding pour le sport”

  1. C’eest une bonne idée d’allier sport et crowdfunding. Cela permet de véhiculer des projets combinant valeurs et réussite. Pour bien choisir sa plateforme de crowdfunding, il est important de bien déterminer à quel type de plateforme s’adresser. Pour cela, il est fondamental de s’informer et comparer les plateformes. C’est pour cela que le-crowdfundig.com existe. Ce site vous permet de comparer les plateformes de crowdfunding entre elles et de les sélectionner selon le type de projets que vous souhaitez mettre en avant. Pour en savoir plus : http://www.le-crowdfunding.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This