ActualitéStart Me UpStartupStartup du jour

La start-up du jour : Glagla International fait chauffer les chaussures connectées

La start-up nancéienne Glagla International commercialise la Digitsole, une semelle connectée chauffante aussi conçue pour mesurer l’activité physique. L’application associée est disponible sous iOS et sous Android avec une connexion Bluetooth 4.0. Ce dernier produit de Glagla International se positionne en concurrent des technologies qui mesurent la forme et la santé, comme les bracelets ou les montres connectées. En 2013, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros pour un résultat net de plus de 150 000 euros.

Interview de Karim Oumnia, fondateur de Glagla International :

Comment avez-vous eu l’idée de créer Glagla International ?

Karim Oumnia, fondateur de Glagla International
Karim Oumnia, fondateur de Glagla International

J’ai créé la marque Glagla Shoes – qui est ensuite devenue Glagla International – pour développer la chaussure ventilée du même nom. Je travaillais déjà dans le monde de la chaussure, je voulais créer une entreprise pour continuer d’innover et d’expérimenter. Après avoir créé une chaussure d’été, j’ai pensé à la saison hivernale et c’est comme ça que la semelle chauffante et connectée Digitsole est née.

Qui sont vos clients ?

Nous avons fait sensation au salon de Salt Lake City, en août 2014. De nombreuses marques nous ont contactés pour nouer des partenariats commerciaux avec nous, et acheter la licence de Digitsole. La NBA est intéressée pour ses joueurs, par exemple. Apple aussi a fait part de son intérêt.

Quel est votre modèle économique ?

Nous nous occupons de concevoir et de développer nos chaussures. Nous sous-traitons la fabrication et la distribution de nos produits. Actuellement, nous sommes distribués dans 50 pays. Notre catalogue en ligne contient 72 modèles de chaussures. Pour chaque pays, nous sélectionnons un distributeur spécialiste de la chaussure et un distributeur de produits électroniques pour notre semelle connectée, que nous commercialisons aussi séparément sous forme de produit fini ou de licence.

Qui sont vos concurrents ?

Dans l’industrie de la chaussure, personne ne fait la même chose que nous pour l’instant. La concurrence avec notre semelle Digitsole est indirecte. Par exemple, avec les objets connectés comme les bracelets et les smartwatches qui mesurent l’activité physique ou les calories brûlées.

La semelle connectée Digitsole, développée par Glagla International
La semelle connectée Digitsole, développée par Glagla International

Qu’est-ce qui fait votre différence ?

Nous représentons une innovation disruptive dans l’industrie de la chaussure. La semelle connectée Digitsole s’adapte à tous les modèles de chaussures. Nous pensons que dans cinq ans, environ 5% des paires de chaussures vendues dans le monde seront connectées. Sur 21 milliards de paires de chaussures vendues chaque année, cela représente tout de même 1 milliard de paires de chaussures.

Quelle a été la première problématique à laquelle vous avez été confronté ?

L’innovation est dans l’ADN de Glagla International. Cela veut dire que nous rencontrons trois types d’obstacles à chaque fois : la R&D, la phase d’industrialisation et la vente. Notre premier produit était la chaussure ventilée. Le plus difficile a été de trouver les bons arguments de vente pour convaincre les acheteurs de l’intérêt de ce produit.

Que faisiez-vous avant de créer Glagla International ?

Je suis ingénieur de formation, diplômé de Polytechnique Alger et de l’école des Mines de Paris. J’ai créé l’équipementier de sport Baliston en 1998. L’année suivante, l’entreprise a reçu un prix pour avoir créé la chaussure la plus légère du monde. En 2001, nous avons reçu le prix de la chaussure de l’année. J’ai vendu cette entreprise en 2010, un an après avoir créé Glagla International.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné ?

Il y a quinze ans, je participais à une conférence entre entrepreneurs. Un intervenant dont j’ai oublié le nom m’a dit : « On peut ralentir un cheval de course, mais on ne peut pas faire galoper un âne ». Cela veut dire qu’un chef d’entreprise doit s’entourer d’une bonne équipe pour surmonter les obstacles. Ensuite, il adapte le rythme de travail.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Mon père. Je l’ai toujours vu travailler dur sans se plaindre, sans jamais tomber malade. Nous étions huit enfants à la maison. Il nous a élevé avec deux impératifs : être les meilleurs à l’école et pratiquer un sport de haut niveau. C’est comme ça que j’ai fait de la natation, et plus tard du water-polo en première division à Nancy. C’est aussi grâce à lui si aujourd’hui je travaille dans l’équipement sportif connecté.

Fondateur : Karim Oumnia

Levée de fonds en cours : 2 millions d’euros d’ici la fin de l’année 2014

Date de création : avril 2009

Start-up implantée à : Nancy

Effectif : Actuellement 10 collaborateurs, 10 à 15 embauches d’ingénieurs en électronique prévues pour 2015

Présentation de Digitsole, la semelle connectée développée par Glagla International :

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La start-up du jour : Glagla International fait chauffer les chaussures connectées
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
DECODE Retail: 3 conférences organisées avec Odile Roujol et Laurence Faguer
Copy link