ActualitéAsieLes levées de fondsRetail & eCommerce

E-commerce : l’Indien Flipkart chercherait à lever 1,5 milliard de dollars

Flipkart a annoncé fin juillet avoir levé 1 milliard de dollars et ne compte pas s’arrêter là. Le géant du e-commerce indien cherche à élargir sa clientèle et donc son catalogue produit. Pour cela, la société basée à Bangalore entamerait de nouvelles négociations avec un objectif: faire mieux que la précédente levée et réussir à lever 1,5 milliard de dollars. Flipkart n’a pas commenté cette information, mais selon des sources proches du dossiers citées par le WSJ, l’e-commerçant fondé par deux anciens d’Amazon aurait déjà commencé à présélectionner de potentiels investisseurs. Lors du tour de table précédent, avaient participé: Tiger Global Management, Naspers – le fonds souverain singapourien (GIC)-, Accel Partners et Morgan Stanley Investment Management. Fondé en 2007, l’e-commerçant revendiquait en juillet quelque 22 millions d’utilisateurs enregistrés et plus de 3 000 e-marchands.

Billion-Dollar Startup Club

Une telle levée pourrait valoriser l’entreprise indienne 10 milliards de dollars selon le WSJ… La société ne cesse de voir sa valorisation progresser, en juillet, elle était estimée entre 5 et 7 milliards de dollars par le WSJ. Elle vient ainsi grossir les rangs du club des start-ups valorisées à plus de 1 milliard de dollars aux côtés d’Airbnb, Uber, Dropbox ou Zalando.

Malgré tout, Flipkart n’était pas rentable en juillet et l’objectif de la levée du milliard de dollars était de recruter de nouveaux ingénieurs, de renforcer l’e-commerçant sur le mobile, d’affronter la concurrence d’Amazon – qui a récemment débarqué en Inde-, et d’eBay qui a renforcé sa participation au capital de Snapdeal, un concurrent indien qui a annoncé fin octobre avoir levé 627 millions de dollars auprès du groupe japonais SoftBank.

Un marché indien en forte progression

Au global, le marché indien du commerce en ligne est pleine structuration. L’Inde compte environ 200 millions d’utilisateurs internet. L’e-commerce a progressé de 160% entre 2010 et 2013 selon une étude datée d’octobre diffusée par l’éditeur de logiciel OrderDynamics, spécialisé dans le boosting des sites e-commerce. Selon cette même étude, le volume d’affaires représentait 1,6 milliard d’euros sur 2013… soit encore bien loin de celui de la Chine, estimé à 300 milliards d’euros.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
E-commerce : l’Indien Flipkart chercherait à lever 1,5 milliard de dollars
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom