ActualitéEdTech

La start-up du jour : YourLecturer met en relation l’enseignement supérieur avec les vacataires

Frenchweb : Comment avez-vous eu l’idée de votre société?

yourlecturerCédric Ghetty : L’idée nous est venue dans le cadre de nos activités d’enseignants-chercheurs. De part notre métier, nous avons géré des programmes, des modules de cours, etc. Nous-nous sommes retrouvés confrontés à la problématique de trouver des intervenants disposant des expertises spécifiques à un programme donné. Mobiliser son réseau n’était pas suffisant.

Dès lors, disposer d’une plateforme qualitative de personnes qui ont des expertises et qui souhaitent enseigner pourrait permettre aux personnes en charge de trouver les bons profils plus facilement : « le bon prof pour le bon cours ».

Par ailleurs, ayant été tous les deux lecturers dans plusieurs écoles de commerce, nous avons connu la difficulté d’entrer en contact avec les écoles (encore plus difficile pour les professionnels), mais aussi la complexité administrative (constitution du dossier, contrat, paiement, etc.). Finalement, nous avions une vision synoptique du processus de gestion des vacataires et notre constat fut qu’il y avait encore beaucoup à faire pour optimiser ce processus.

A quel besoin apportez-vous une réponse?

La moitié des heures d’enseignement dans les écoles est effectuée par des intervenants extérieurs (lecturers). Par contre, le processus de gestion de ces lecturers est loin d’être optimal. C’est principalement à ce besoin que nous répondons : fluidifier le processus de gestion des vacataires. Your Lecturer offre un service global aux établissements de l’enseignement supérieur en proposant trois services :

  • un site Web qui permet de faciliter la mise en relation entre les intervenants extérieurs et les établissements de l’enseignement supérieur ;
  • une plateforme SAAS de gestion des CV des vacataires reçus en interne (Création d’une banque de données des CV, gestion des CV sous le format des accréditations et gestion des informations des intervenants extérieurs) ;
  • un service d’externalisation de la gestion administrative des vacataires, qui prend en charge les vacataires de la constitution du dossier jusqu’à la facturation.

 

Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent?

Nos clients sont les établissements d’enseignement supérieur (écoles de commerce, d’ingénieurs, spécialisées). Le modèle de revenu sur lequel reposent nos deux premiers services est celui de l’abonnement. Notre volonté est de créer de la récurrence dans le temps avec nos clients en leur proposant une véritable valeur ajoutée en termes de qualité des lecturers inscrits sur notre site et d’utilité dans la gestion de leurs processus internes.

Qui sont vos compétiteurs?

Nous sommes sur un secteur méconnu du grand public, du moins dans son fonctionnement interne. Nous n’avons pas de concurrent direct car nous sommes les seuls à proposer une plateforme de mise en relation et à proposer un service qui permet aux écoles de trouver leurs vacataires facilement pour des besoins ponctuels. Un concurrent indirect est cependant positionné sur le recrutement de professeurs permanents au sein des établissements supérieurs, mais cela ne correspond pas à notre positionnement.

A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur?

Nous n’avons pas encore eu la « chance » d’être confrontés à cette situation. Mais nous espérons qu’un jour, une start-up vous répondra, quand vous lui poserez cette question : « à Your Lecturer ».

logo finalQuelle a été  l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Les deux problématiques qui se sont posées dès le départ ont été d’ordre technique et financier. Sur le plan technique, nous voulions mettre en place une plateforme fonctionnelle mais en même ergonomique et simple d’utilisation. L’intégration d’un développeur dans l’équipe nous permet aujourd’hui d’offrir une plateforme techniquement aboutie.

En ce qui concerne l’aspect financier, nous avons pris le parti de nous développer sur nos fonds propres. Maintenant que notre activité est développée, nous envisageons de faire appel à des investisseurs pour accompagner notre développement. Nous ambitionnons de nous étendre à l’international.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Notre principal atout repose sur deux points : la connaissance de notre secteur d’activité et le réseau que nous avons développé dans le milieu académique. Tout simplement, nous capitalisons sur notre domaine de compétence.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

Plus qu’un conseil, nous avons retenu qu’un produit n’est jamais parfait et qu’il ne faut pas attendre qu’il soit « parfait » avant de le lancer. Ainsi, il nous a semblé indispensable d’intégrer nos clients dans un processus de co-production en leur donnant systématiquement un accès gratuit afin de tester notre site Internet. Deux avantages : les retours de nos clients nous permettent de perfectionner le produit en permanence afin de répondre à leurs besoins (nous voulons être le plus proche possible de nos clients) et comme on dit « l’essayer, c’est l’adopter ».

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Sans aucune hésitation, Steve Jobs lors de son discours à Stanford en 2005. Une réelle source d’inspiration et de motivation pour créer, entreprendre et inventer demain. Une leçon de vie.

Fondateurs : Cédric Ghetty et Nadia Jouini

Investisseurs: fonds propres

Date de création: juin 2013

Nombre de salariés: 2

Chiffres d’affaires: N.C.

Société basée à : Marseille

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 commentaires

  1. Il y a matière à faire! Moi-même étudiant, j’ai assisté à de nombreuses « conférences » qui ne répondaient pas réellement à mes attentes. Avec YourLecturer, ce sont des intervenants parfaitement adaptés aux problématiques des étudiants (je pense).  Je leur souhaite donc bonne chance pour la suite, et beaucoup de réussite.

  2. learnassembly LaureneCastor merci les retweets A votre disposition cordialement cedric ghetty

Share This