ActualitéLes levées de fonds

La start-up française Sharalike convainc plusieurs investisseurs et poursuit son histoire à Boston

Sharalike, une start-up française qui développe une plateforme de gestion, de partage et de montage photos/vidéos a bouclé son son premier tour de financement à Boston, où elle a choisi de s’installer.

Le tour est bouclé à hauteur de 600 000 dollars (soit près de 445 000 euros), auprès d’ auprès d’investisseurs français et étrangers « en moins de 3 semaines », comme l’indique l’équipe de Sharalike. Ce financement servira principalement à finaliser une version beta prochainement.

La start-up, fondée en août 2012, est basée à Boston. Fondée par deux entrepreneurs français, Aymeric Vigneras et Etienne Leroy, elle propose un service en ligne qui permet de trier automatiquement les photos et vidéos, choisir les meilleures d’entre elles, et créer un montage animé mixant photos, vidéos et musique: les solutions appelées  « SmartSelection » et « SmartShow ».

« Maintenant,  nous pouvons stocker, trier, sélectionner, créer, ajouter du contenu audio et laisser la magie se produire à n’importe quel moment et sur n’importe quel appareil.  Ce qui nous prenait hier des heures et des heures, peut se faire aujourd’hui en quelques secondes et sans connaissances techniques », précise Aymeric Vigneras, le co-fondateur de Sharalike.

La démo :

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Je viens de découvrir l’application a 13h24, j’ai chargé 90 photos, ré-ordonné, regroupé, sélectionné .. et produit un smartshow animé de 50 de mes photos que j’ai partagé à 13h40.
    https://alpha.sharalike.com/smartshow/ss-283-029bf64c-9490-4d84-a40b-e927a835e171
    Un expérience vraiment différente, impossible autrement (j’ai cherché longtemps) et qui permet de partager plus que des photos, un vrai moment vécu à plusieurs.
    C’est canon, j’adore !

Bouton retour en haut de la page
La start-up française Sharalike convainc plusieurs investisseurs et poursuit son histoire à Boston
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages