ActualitéLes levées de fonds

La start-up française Sharalike convainc plusieurs investisseurs et poursuit son histoire à Boston

Sharalike, une start-up française qui développe une plateforme de gestion, de partage et de montage photos/vidéos a bouclé son son premier tour de financement à Boston, où elle a choisi de s’installer.

Le tour est bouclé à hauteur de 600 000 dollars (soit près de 445 000 euros), auprès d’ auprès d’investisseurs français et étrangers « en moins de 3 semaines », comme l’indique l’équipe de Sharalike. Ce financement servira principalement à finaliser une version beta prochainement.

La start-up, fondée en août 2012, est basée à Boston. Fondée par deux entrepreneurs français, Aymeric Vigneras et Etienne Leroy, elle propose un service en ligne qui permet de trier automatiquement les photos et vidéos, choisir les meilleures d’entre elles, et créer un montage animé mixant photos, vidéos et musique: les solutions appelées  « SmartSelection » et « SmartShow ».

« Maintenant,  nous pouvons stocker, trier, sélectionner, créer, ajouter du contenu audio et laisser la magie se produire à n’importe quel moment et sur n’importe quel appareil.  Ce qui nous prenait hier des heures et des heures, peut se faire aujourd’hui en quelques secondes et sans connaissances techniques », précise Aymeric Vigneras, le co-fondateur de Sharalike.

La démo :

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Un commentaire

  1. Je viens de découvrir l’application a 13h24, j’ai chargé 90 photos, ré-ordonné, regroupé, sélectionné .. et produit un smartshow animé de 50 de mes photos que j’ai partagé à 13h40.
    https://alpha.sharalike.com/smartshow/ss-283-029bf64c-9490-4d84-a40b-e927a835e171
    Un expérience vraiment différente, impossible autrement (j’ai cherché longtemps) et qui permet de partager plus que des photos, un vrai moment vécu à plusieurs.
    C’est canon, j’adore !

La start-up française Sharalike convainc plusieurs investisseurs et poursuit son histoire à Boston
La startup Element AI lève 150 millions de dollars pour aider les entreprises à adopter l’intelligence artificielle
Vers la fin des contenus clickbait sur Google?
WeWork confirme son intention d’entrer en Bourse et restreint les pouvoirs de son PDG
[DECODE] Comment Instagram a fait exploser ses revenus publicitaires
Les offres d’emploi de la semaine
Des employés à temps partiel de Whole Foods (Amazon) privés de leurs avantages médicaux
Libra: « Nous n’avons pas vocation à jouer les pirates »
[Made in Bordeaux] Ça bouge dans l’écosystème!
Enquête aux Etats-Unis sur un système de freinage automatique de Nissan
Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom